- PUBLICITÉ -
Les vignobles de Sedona Verde

Les vignobles de Sedona Verde

J’ai été enchanté par la qualité et les installations des vins de la vallée Sedona Verde, en Arizona.

Les rochers rouges qui sont des vortex, des concentrateurs d’énergie, en ont sûrement inspiré plusieurs pour faire de si bons vins, lesquels se comparent aux vins de l’Ancien Monde.

J’y ai retrouvé des vins comparables à ceux des Côtes du Rhône, du Portugal pour les types portos, de la Californie et de l’Italie. Vous pouvez faire les dégustations et la découverte de la région en train. Le train du Canyon vous le propose en été. On y a d’ailleurs un wagon pour les dégustations: [www.verdecanyonrr.com]. On peut partir le matin en groupe, de Phoenix, et faire la découverte en toute sécurité: [www.detouraz.com].

Ceux qui restent plusieurs jours dans la région peuvent suivre des cours de trois heures sur la dégustation des vins, au collège de Yarapai, à Sedona. Plusieurs cours sont disponibles: [www.yc.educ.com]. On a placé, un peu partout dans la région des vignobles, 40 barriques peintes avec des œuvres des artistes de la région. Un bel exemple de recyclage. Une carte est disponible avec les sites des barriques.

L’art du vin

Vous pouvez débuter vos dégustations à la boutique l’art du vin, à la pointe Pinon, près du Hyatt. On peut y déguster les vins de plusieurs vignobles de l’État, tels que sélectionnés par le propriétaire qui fait le tour des vignobles tous les ans.

Voici quelques découvertes: un merlot blanc de Kokopelli, un vin de dessert typique qui coûte 24 $. Écho Canyon, un vignoble qui a connu des hauts et des bas, nous propose un excellent sangiovese, pour le même prix. Page Springs nous propose un style porto avec le Dos Cabezas, Cades 2008, un assemblage 31 % graciano, 31 % petite sirah, 31 % petit verdot, le reste en viognier. Une texture sérieuse et des saveurs mûres et sucrées. En bouteille de 375 ml, pour 29 $. La boutique vend aussi tout ce qu’il faut pour le vin: [www.artowine.com].

Le vignoble d’Alcantara

Le vignoble à ne pas manquer est celui d’Alcantara, le rêve de Barbara Predmore, d’origine italienne et espagnole. Elle a parcouru le monde avant de revenir s’établir dans un site unique au confluent des deux seules rivières de l’État qui ont de l’eau toute l’année.

Le site est habité depuis des millénaires. Les montagnes avoisinantes sont percées de grottes abritant des peintures rupestres.

Le plus grand vignoble de l’État comprend trois terroirs. L’un est en terrasses: on se croirait au Portugal dans le Douro. Il s’agit de celui situé devant de la villa italienne qui sert de maison et de salle de dégustation à la propriétaire. Les deux autres sont près de la rivière.

Barbara Predmore a de la famille dans la région de Paso Robles, en Californie, ce qui lui permet de faire venir du raisin pour certains de ses vins. La législation leur permet 25 % de raisins d’ailleurs.

La terre, la musique et le respect des gens forment un tout, pour elle, dans l’élaboration du vin. Les siens sont exceptionnels. Elle a gagné des prix un peu partout au pays.

Elle vous propose douze vins. Je vous recommande son Nebiollo, un vin typique des Alpes italiennes, dans le Piémont. Il est aussi bon que l’original. Son œnologue a des origines québécoises. J’ai ramené une bouteille de ce vignoble, son Vino santo Ambrosia à base de merlot blanc, légèrement mousseux, un vin de dessert comme en Toscane. Son mourvèdre vaut bien des mourvèdres européens: [www.alcantarawineyard.com].

Cet État est à découvrir pour ses paysages, ses vignobles, et pour les nombreux sports qu’on peut y pratiquer toute l’année.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top