- PUBLICITÉ -
Les chemins du printemps

Les chemins du printemps

C’est le temps de reprendre les randonnées dans la campagne. Prenez le chemin de Saint-Joseph-du-Lac pour la cidrerie Verger Gervais-Labelle qui nous a fait déguster ses deux cidres 2009. Les Pommes tardives est le nom de son premier cidre fait de pommes dont on a surveillé la récolte jusqu’aux premiers gels. Ça donne un beau cidre liquoreux à la robe jaune paille. La bouche est un amalgame de saveurs de pommes juteuses et confites. Il titre 10 % d’alcool.

Le résultat est plus complexe avec le Tempête, un cidre de glace, couleur vieil or scintillant. Le nez et la bouche sont un beau bouquet de pommes et de fruits blancs. Un bel équilibre qui accompagnera les grands desserts avec une belle longueur, ou pour méditer au soleil après un bon repas. Les deux ont une belle structure. Ils sont en vente sur place et dans plusieurs salons cet été. Passez les voir, c’est tout près: www.vergerpommalefun.com ou 450-491-7319.

Salon des vins de Californie

Le printemps nous ramène ce prestigieux salon avec plus de 350 produits et 90 producteurs. La cause est toujours la Fondation des maladies du cœur, le 14 avril, au Centre Sheraton. Venez m’y rejoindre en réservant: www.fmcoeur.ca] ou [www.calwine.ca.

Un vigneron de Californie fort connu, Fess Parker, nous a récemment quittés. Je vous avais parlé de ses vins, l’été dernier. Pendant des années, il avait incarné Daniel Boone au petit écran.

Moma blanco

Après les rouges Liano et Moma, voici le nouveau-né d’Umberto, le Moma blanc, appellation Rubicone, un ingénieux assemblage de trebbiano, le cépage local, et de deux cépages blancs connus, le sauvignon et le chardonnay. Ce vin est passé par des mains adroites et nous offre un adorable bouquet de fruits tropicaux blancs. La bouche est exubérante de fruits et la finale suit dans le même ton. Un vin pour ce printemps à 13,95 $.

Bordeaux 2009 et les autres millésimes

On nous annonce un millésime fabuleux pour 2009, à Bordeaux. J’ai en main le dernier résumé de la Faculté d’œnologie de Bordeaux. Attention, ce ne sont pas tous les vins qui seront fabuleux, mais j’ai l’impression que notre monopole va nous le faire payer. La SAQ ne nous permet pas de les déguster et il faudra se fier à ses acheteurs. Le 2008 à bien fait en blanc, comme nous le prouve le Grande Cuvée Dourthe en sauvignon blanc. Un vin vif, enchanteur, avec de généreuses notes d’agrumes. Pour vos entrées de fruits de mer: 14,90 $.

Le millésime 2006 est dans l’ombre du 2005, mais il est très bon dans tous les cas, rouges, blancs ou liquoreux. Le Château Martinat 2006, appellation Côtes de Bourg, est un bordeaux typique de vieilles vignes. Le fruit est généreux, les tannins sont soyeux. Un vin élégant avec une belle finale. L’assemblage bordelais traditionnel est ici relevé par le malbec, un cépage qui lui donne plus de structure et de puissance: 25,35 $.

Les 100 premières fois

Une collection intéressante nous parle des 100 premières fois dans le domaine des vins et vignobles. Le rôle du sommelier en 1316, le premier taste-vin en 1611, et les premiers bouchons de liège, qui datent de 1685, et bien d’autres. Très instructif, photos superbes en plus. Un ouvrage de 204 pages de Frédérique Jannier, chez Grund.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top