- PUBLICITÉ -
La grande séduction

La grande séduction

Nouvelle tendance en 2009, la séduction par les mets et les vins ou, si vous préférez le terme exact, gastro ou vino-sexuel, c’est à dire celui ou celle qui veut séduire l’autre par ses bons plats et ses bons vins. Le Guide Quartiers Gourmands 2009-2010, pourra vous aider dans vos recherches. On y trouve, pour une grande partie du Québec, les épiceries fines, les chocolateries et les marchés de quartier. 550 choix dans 257 pages, édité par René Sourdre: [www.quartiersgourmands.com]

La revue Flaveurs est devenue annuelle. La gastronomie et l’art de vivre gourmand dispose de 82 pages sur les accords mets et vins, les fromages, des recettes des chefs invités, ce que sera la cuisine de demain, la cuisine santé. 2 000 points de vente au Québec: [www.flaveurs.com].

Un cidre ou un vin blanc

Les cidres de pommes peuvent très bien remplacer dans la plupart des cas, les vins blancs. Le Domaine Lafrance le prouve avec son Légende d’automne, maintenant disponible à votre SAQ. La pomme croquante accompagne très bien les fruits de mer ou les viandes blanches toute l’année. Vous pouvez aussi passer voir la nouvelle boutique. Après tout, c’est dans notre région: [www.lesvergerslafrance.com].

Vins blancs allemands

La vigne remonte à l’empereur Dioclétien, en Allemagne, les Cisterciens introduisirent le riesling, le cépage roi du pays. J’ai parcouru ce pays aux cépages uniques. Notre monopole ne fait pas beaucoup d’efforts pour nous en importer. J’étais au paradis des vins allemands, en Colombie-Britannique où le monopole local nous offre deux pages de riesling, d’autres cépages blancs et même quelques pinots noirs. Le plus connu, le Black Tower, est encore là et la bouteille noire mérite une nouvelle dégustation. Le producteur s’est mérité la mention or pour le meilleur producteur allemand en 2008. Le cépage rivaner, qui résulte du croisement du riesling et du sylvaner, nous donne, pour 2007, une belle expression florale et fruitée, d’un terroir parfait, les collines du Rhin. Il doit se boire jeune sinon il perd son bouquet. Son prix fera des adeptes: 11,20 $.

La maison Deinhard une des plus anciennes du pays, nous offre un trio en blanc: pinot blanc, pinot gris et riesling, tous du millésime 2007. On a dégusté les trois en famille, avec des timbales de fruits de mer. Mon choix est le riesling, pour sa touche minérale et sa vivacité; certains ont préféré le pinot blanc, pour son acidité et sa fraîcheur; le pinot gris m’a semblé un peu plus complexe. Les trois ont fait belle figure. Le bouchon revissable permet de terminer la dégustation le soir suivant. Le prix avantageux de ces vins, 12,85 $ peut vous permettre de refaire l’expérience à la maison.

Vins blancs de garde

Mon collègue Guenael en fait le sujet de la soirée, à la SAQ Art de Vivre Rockland, ce 8 janvier, quelques blancs sont faits pour le cellier. Le Château de Chamirey, qu’on surnomme le Petit Montrachet, dans ma famille, est une grande expression du chardonnay, que je déguste toujours avec plaisir: [www.saq.com].

Une résolution pour 2009

Achetez toujours, toujours, vos alcools et vins à la SAQ. Les vins coûtent plus cher au supermarché. Les alcools ne sont que de pauvres imitations «à saveur de», comme l’a démontré mon collègue Nick Hamilton, à L’Épicerie de Radio-Canada, le 10 décembre.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top