- PUBLICITÉ -
La dernière cène

La dernière cène

Cinquante chefs du monde entier répondent à une grande question. Quel serait votre dernier repas (menu, décor et vins)? Le tout se retrouve dans un ouvrage qui est à la fois une réflexion sur la vie, la gastronomie, et un livre de recettes.

Je vous en cite deux que vous connaissez bien. Notre Martin Picard national, celui du renommé Pied de Cochon, qui a ouvert récemment une cabane à sucre dans notre région, prendrait un repas multiservice, un peu gargantuesque, au milieu de la forêt en automne, avec de grands vins. Jamie Oliver prendrait des pâtes à la maison avec une bière en Angleterre. Les 48 autres nous parlent de repas qu’ils ont déjà dégustés ou de repas de rêve dans des décors du monde entier. Le Dernier repas, un grand album de 220 pages, avec des photos superbes de Mélanie Dunea, aux Éditions Ada.

Un cidre mousseux pour célébrer

Pour célébrer sur le patio, vous pourrez étonner vos invités avec le Cidre mousseux, récolte 2008 du Domaine Lafrance, un nouveau produit de ce verger bien connu. Au goût marquant des pommes, il a ajouté un soupçon de cidre de glace pour la complexité. Ce cidre a fait l’unanimité de notre comité. Léger, aérien et savoureux, il plaira à tous: 14,95 $. Passez sur place le découvrir www.lesvergerslafrance.com .

Duos d’ici et d’ailleurs

On a dégusté, en petits groupes, plusieurs vins en duos, au resto et à domicile. Deux vins blancs exotiques ont ouvert les dégustations. Le Lamura Grillo 2007, avec son parfum de fleurs et de fruits, nous transporte en Sicile. Le cépage original local, le grillo, a fait merveille avec les plats asiatiques: 12,25 $.

Le Colombelle 2008, des producteurs de la Gascogne, nous fait tomber sous son charme avec son assemblage de colombard et d’ugni blanc. C’était le préféré de ma fille. Le Sud-Ouest de la France, avec ses cigales et tous ses parfums, est bien présent dans ce vin, avec une acidité vivifiante qui nous apporte un vent de fraîcheur.

On a reçu deux vins de notre ami Daniel Lalande, les Cuvée William 2008, du vignoble de la Rivière du Chêne, avec bouchons revissables, tout comme les deux premiers. Le rouge n’a pas fait l’unanimité. Il reste que les vins blancs sont plus populaires que les rouges au Québec. On l’a dégusté sur deux soirées. Il avait gardé beaucoup d’arôme et de complexité et une bonne longueur en bouche. Il aurait fallu lui donner une chance en le carafant une bonne heure, car le 2008 est encore bien jeune. Le blanc a fait mouche avec sa richesse et son caractère. C’est vraiment du vandal-cliche dans sa meilleure expression. Une grande vivacité, une fraîcheur et un noyau minéral ont illuminé un samedi pluvieux. Coût: 14 $, prix unique pour les deux cuvées.

Les rosés québécois en fête

On pourra déguster nos excellents rosés, ce dimanche, avec un brunch au vignoble, de 11 h à 14 h. Quatre vignobles de la région Brome-Missisquoi vous invitent: l’Orpailleur et le Domaine des Côtes d’Ardoise, à Dunham, le Domaine du Ridge, à Saint-Armand, et le Domaine Les Brome du Lac Brome. Les prix varient selon le vignoble et je serai à Dunham. Venez m’y rejoindre. www.laroutedesvins.ca ou 1 888 811-4928.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top