- PUBLICITÉ -
Journal Nord Info et La Voix des Mille-Îles

GUIDE DES VINS BIOS

Mon collègue Pascal Patron, vient de sortir une nouvelle version de son guide des vins bios. La SAQ nous disait que 26 % des gens étaient prêts à payer plus cher pour des vins bios. Le problème, c’est qu’ils ne sont pas disponibles, on en trouve peu sur les tablettes. Voici ma sélection et je vous souhaite bonne chance pour les trouver: à Bordeaux, les vins de Château Couronneau, en Loire l’excellent vin de Nicolas Joly, de la coulée de Serrant, j’ai eu la chance d’en boire avec lui, mais ses vins sont introuvables au Québec. On a ceux de Frédéric Brochet, Ampélidae, du manoir de Lavauguyot, un autre pionnier que j’ai visité et dont les vins ne connaissent pas toute la popularité qu’ils devraient. En Provence, les vins d’Alain Combard, et ceux de Régine Sumeire, deux grands noms de la région. Les vins de Chapoutier sont des références pour la région du Rhône. La plupart des vins sont français, mais on a trois recommandations en Italie, ceux de Jarno Trulli, le pilote de Formule 1, Podere Castorani, ceux de Botter, et les vins de Punset, Marina Marcarino, le Punset et le Campo Quadro sont deux vins qu’on a dégustés sur place, et qui sont parfois disponibles ici. Demandez-les. En Espagne, Miguel Torres mène le bal, avec son atrium. Nos vins de la région y sont, ceux de Carole Desrochers du Vignoble des Négondos, qui depuis 1997 nous donne des vins que j’aime bien, comme l’Opalinois et l’Orélie. Passez les voir durant la belle saison, beau site pour les haltes repas sur le chemin Saint-Vincent, à Saint-Benoît. [www.negondos.com].

Pascal avait fait un petit guide incomplet en 2007, celui-ci répertorie 708 vins choisis sur 1 000 vins dégustés. 450 pages, chez Amerik-Média.

NOUVEAUX ARRIVAGES 

Les grands desserts de l’été seront accompagnés du Moscato D’Asti 2008 de San Michele Bersano, 100 % moscato, avec un peu de bulles, son panier de fruits et de fleurs sans trop de sucre résiduel plaira à tous. Délicat et aérien, il peut aussi rafraîchir vos invités sur le patio. Coût: 12,00 $. À servir frais, idéalement dans le seau à glace avec de l’eau.

Le Moulin de Gassac, Terrasses de Guilhem subi une cure de rajeunissement sur la présentation, mais le vin est toujours aussi bon. 30 % de la syrah, 30 % grenache, 25 % carignan et le reste en cinsault, on a droit à un vin charmeur pour les papilles et ce, tout en finesse. Le 2009 peut se boire carafé ou laissez-le vieillir un peu au cellier. Coût: 11,10 $. On peut le conserver longtemps, j’avais acheté une caisse de ce vin, il y a environ 10 ans, une bouteille oubliée dans la cave était encore très bonne. Étonnant pour le prix.

VIVE LA TYPICITÉ

Un vin de la Savoie, la région d’Annecy, dans les Alpes françaises m’a enchanté. Le cépage mondeuse, un très vieux cépage de la France nous donne un vin intense, avec beaucoup de caractère et de complexité. Le 2007 Les Rocailles de Pierre Boniface se développera encore au cellier, achetez-en 2-3 au prix de 14,95 $, c’est un vin à suivre.

HOMMAGE À CHRISTIAN BARTHOMEUF

L’inventeur du cidre de glace, a été honoré par la gouverneure générale, Michaëlle Jean, à Ottawa. Il est aussi resté deux heures sans bouger, au retour dans son wagon de train, il y a eu un tremblement de terre dans la région.

LE MARCHÉ DES SAVEURS DE SAINT-EUSTACHE OUVRE CE SAMEDI

Bon marché et bonnes découvertes!

L’Uruguay commence sur notre marché, on a dégusté un 100 % torrontes, le Rio de Los Pajaros Reserve 2009. Une robe estivale jaune or, avec des reflets lance le bal des notes généreuses et complexes sur fond de miel et d’épices exotiques. Il se conservera longtemps si vous le désirez. Un beau vin de dessert: 17,25 $

 L’excellent Campobarro Tempranillo 2008 du sud-ouest de l’Espagne a encore baissé de prix. Du fruit rouge, avec une certaine complexité, le tout pour un prix alléchant de 9,40 $.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top