- PUBLICITÉ -

Claude Desjardins

ClaudeDesjardins

cdesjardins@groupejcl.ca

À l’emploi du Groupe JCL depuis 1982, Claude Desjardins est un vétéran de l’information régionale. Journaliste polyvalent, il montre un intérêt marqué pour les arts et la culture. Tout en accomplissant ses différents mandats, il s’efforce de faire connaître au public les artistes, les organismes, les projets, bref, tout ce qui compose le tissu culturel de la région.

- PUBLICITÉ -

anciennes publications

400 enfants à la découverte de «leur» sport

Loisirs Laurentides entreprend une tournée régionale à la rencontre des enfants, dans le cadre de l’événement «Mes premiers jeux» , initiative destinée à faire la promotion des Jeux du Québec et de faire connaître de nouveaux sports à la clientèle visée. Le mercredi 27 juin, quelque 400 jeunes Blainvillois issus des camps de jours de […]

La beauté noire, de François Désalliers: dommages collatéraux

C’est un sombre récit dont on perçoit d’emblée la petite lumière, tout au bout, une histoire de résilience et de questionnements multiples, aussi, que nous propose le romancier thérésien François Désalliers avec ce 10e ouvrage paru en début d’année, sous le titre La beauté noire, aux éditions Druide.

Les abeilles bourdonnent à la Maison Hamilton

Elles trônent bien en évidence dans les jardins de la Maison Hamilton, les ruches urbaines annoncées tout récemment ont été inaugurées en même temps qu’on annonçait fièrement que Rosemère venait de recevoir la certification Ville amie des monarques, octroyée par la Fondation David Suzuki.

Participez au 25 Master de golf de la Fondation Hôpital Saint-Eustache

La cause en vaut le coup, tout comme le parcours où vous pourrez vous élancer. Le comité organisateur du Master de golf de la Fondation Hôpital de Saint-Eustache est à la recherche des 320 personnalités et gens d’affaires de la région qui prendront part à la 25e édition de l’événement, le mardi 4 septembre au Club de golf Le Mirage.

Belles-Sœurs : ça nous appartient

D’accord, nous n’avons pas de tour Eiffel, de Taj Mahal ou de Parthénon, mais au diable, puisque nous avons Michel Tremblay et ce formidable corpus dramatique qui résonne partout à travers le monde et fait entendre la musicalité de notre langue, comme les particularités de notre culture et l’universalité de nos drames. Et permettons-nous de le dire: ça nous appartient.

Sainte-Thérèse refait sa porte d’entrée

«Pour inviter, il faut être invitant», a lancé la mairesse de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant, en annonçant des travaux majeurs qui s’étaleront sur trois ans et mèneront au réaménagement complet d’une portion de la rue Turgeon, entre les rues Dubois et Joseph-Hamelin, un chantier qui s’annonce sous le thème Vers une porte d’entrée vivante au Village, et pour lequel on aura, au final, investi 14,5 millions de dollars.

Le coup de chapeau de René-Richard Cyr à nos mères et nos grand-mères

C’est dans moins d’une semaine que les mythiques Belles-Sœurs, de Michel Tremblay, reprendront vie, en chair, en mots et en chansons dans la version musicale concoctée par le metteur en scène René-Richard Cyr et l’auteur-compositeur-interprète Daniel Bélanger, un spectacle qui avait obtenu l’adhésion générale, dans une première mouture lancée en 2010, et qui reprend du service pour une période de deux semaines au Théâtre Lionel-Groulx, avant de repartir en tournée.

Le sens de la vie ordinaire

C’est une famille bien de chez nous (au sens littéral du terme puisque l’action de cette nouvelle production est bien campée dans la région) que nous observons actuellement sur les planches du Petit Théâtre du Nord qui vient de lancer sa 20e saison avec une comédie de François Archambault, intitulé Quelque chose comme une grande famille, à l’affiche du centre communautaire de Blainville, jusqu’au 24 août.

Des tablettes électroniques pour les classes TSA du Tandem

La Fondation Justine et Florence, par la voix de son porte-parole Alain Sagi, était de passage à l’école Le Tandem, le mercredi 13 juin, afin de procéder à un don de huit tablettes électroniques qui s’intègreront au coffre d’outils des enseignantes et des éducatrices affectées aux classes TSA (trouble du spectre de l’autisme) de l’institution thérésienne.

- PUBLICITÉ -