- PUBLICITÉ -

Christian Asselin

ChristianAsselin

casselin@groupejcl.ca

Oeuvrant dans le monde des communications depuis près de 25 ans, Christian Asselin est originaire de Québec et diplômé en journalisme de l’Université Laval. Il occupe le poste de directeur du contenu au sein du Groupe JCL. Véritable passionné de l’information régionale qu’il considère comme le reflet de sa communauté, Christian a toujours accompli ses tâches avec rigueur et professionnalisme, des qualités qui font de lui un journaliste chevronné qui n’hésite pas à poser, au nom de ses lecteurs, les bonnes questions pour obtenir les vraies réponses.

- PUBLICITÉ -

anciennes publications

Un partenaire de la première heure

Depuis le lancement du projet de transformation alimentaire au collège Lionel-Groulx, en 2015, l’entreprise agricole Aux saveurs du printemps de Mirabel s’est toujours impliquée afin de donner l’opportunité aux étudiants de transformer leur matière première, le sirop d’érable, en un produit susceptible d’intéresser leur clientèle. Avec leur vinaigrette à l’érable et leur boisson énergétique à base de sirop d’érable, on peut dire que les étudiants ont frappé dans le mille.

Les étudiants de Lionel-Groulx présentent leurs créations

Comme ils le font chaque année depuis l’hiver 2015, les étudiants du collège Lionel-Groulx inscrits au cours de chimie de l’alimentation avaient pour mission de transformer certains produits d’entreprises locales pour en faire de nouveaux produits susceptibles d’être mis en marché. Le 4 avril, ils ont présenté leurs créations.

On échange sur l’alphabétisation à la Maison des mots

Au début d’avril, en marge de la 3e semaine de l’alphabétisation Alpha pop, des représentants de nombreux groupes d’alphabétisation populaire de la région étaient présents à la Maison des mots des Basses-Laurentides, à Sainte-Thérèse, pour échanger sur l’importance d’investir dans l’éducation de ceux et celles qui ont de la difficulté à lire et à écrire. Ils sont près de 40 000 dans les Laurentides.

Nicolas Martineau brille en ski acrobatique

Mais ces exploits ne s’arrêtent pas là. Seul athlète québécois sur le circuit de ski acrobatique à participer à des compétitions nord-américaines en saut et à des compétitions nationales en bosses, il a récolté la médaille de bronze, lors de la première compétition provinciale de bosses de la saison avant de terminer 5e, en février, […]

«Chaque cas est différent», soutient la Société de l’autisme des Laurentides

À la Société de l’autisme des Laurentides (SAL), on admet d’entrée de jeu que le fait que plus de 50 % des demandes relatives au «supplément pour enfant handicapé nécessitant des soins exceptionnels» aient été refusées depuis l’instauration de ce programme, en juin 2016, est une statistique qui peut sembler élevée. Toutefois, on n’est pas prêt, d’emblée, à lancer la pierre au gouvernement.

Les soins pour sa fille autiste ne sont pas «exceptionnels»

La Mirabelloise Nadeige Mccallum est maman de deux enfants en bas âge. Sa petite fille âgée de huit ans, Lorianne, est atteinte d’un trouble du spectre de l’autisme (TSA) sévère et nécessite des soins particuliers. Aux yeux du gouvernement du Québec toutefois, ces soins ne sont pas «exceptionnels». Elle ne peut donc être éligible à une subvention en ce sens.

Retraite Québec lui envoie le dossier d’un autre enfant

Après que Retraite Québec lui ait signifié une première fois que son dossier était refusé, Nadeige Mccallum, suivant les conseils de l’employé du gouvernement (voir le texte  http://www.nordinfo.com/actualites/les-soins-pour-sa-fille-autiste-ne-sont-pas-exceptionnels/), a demandé une révision de la décision prise en première instance. Chez Retraite Québec, on lui a répondu qu’elle avait de nouveaux documents à remplir pour étoffer son […]

Phil Shaw remporte le Loppet de Mont Sainte-Anne

Habitué de courser sur de longues distances, lui qui parcoure la planète «ski» à la recherche des plus imposants terrains de jeux, Phil Shaw a remporté le Loppet de Mont Sainte-Anne, toutes catégories confondues, au terme d’une course de 48 kilomètres à ski de fond.

|

Phil Shaw

- PUBLICITÉ -