- PUBLICITÉ -
Unis contre les vols de fils de cuivre

Photo Michel Chartrand

Unis contre les vols de fils de cuivre

Premier bilan de l’Opération Flash

Au début de l’année 2010, la hausse du prix des métaux sur le marché a eu pour conséquence l’augmentation des vols de fils de cuivre dans les municipalités et les territoires desservis par les policiers municipaux et ceux de la Sûreté du Québec au nord de Laval, les cibles principales étant les lampadaires de rues et de parcs.

Afin de contrer ce fléau, cinq organisations policières de la région, soit le Service de police régional de Deux-Montagnes, le Service de police de la Ville de Blainville, la Sûreté du Québec, la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville et le Service de police de Terrebonne ont uni leurs efforts afin de mettre sur pied un projet qu’ils ont appelé Opération Flash, débuté à l’été 2010 par la sensibilisation des municipalités à cette nouvelle réalité.

«Les citoyens ont aussi été sensibilisés via les médias. Comme le repérage des fils de cuivre se fait le jour et les vols la nuit, nous croyons que l’information à toute la population est bénéfique pour notre projet», d’expliquer l’inspecteur Éric Fournier, de la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville.

Une veille stratégique a en outre été mise en place afin de répertorier les vols de cuivre commis au nord de Laval et de permettre une analyse détaillée de la situation et le déploiement d’une équipe de travail unifiée et intégrée.

Quatre arrestations

L’opération Flash s’est déroulée en trois phases, la première ayant débuté au mois d’août 2010 par du travail de renseignements et de cueillette d’informations sur les sujets aux endroits visés. La phase 2 a porté sur la surveillance physique des suspects et des lieux ciblés. Enfin, la phase 3 a permis l’émission de mandats de perquisition ainsi que l’arrestation des suspects.

Au final, en janvier 2011, Samuel Bouchard, 21 ans, de Saint-Lin/Laurentides, Patrick Mercier, 30 ans, et Francis Désormeaux, 21 ans, de Pointe-Calumet et Gilles Legault-Vaillancourt, 24 ans, de Saint-Jérôme, ont été arrêtés, permettant du coup aux policiers de résoudre 38 dossiers parmi la centaine de plaintes reçues. Au total, 71 chefs d’accusation ont été portés contre ces quatre individus, dont trois affichent des liens entre eux, bien qu’aucun réseau n’ait été détecté. Les quatre hommes ont déjà comparu au Palais de justice de Saint-Jérôme.

Ce premier coup de filet permet aux policiers, malgré le maintien d’une veille stratégique sur le phénomène, de croire qu’ils sont sur la bonne voie. «On ne pense pas avoir résolu la problématique. C’est pourquoi nous demeurons en mode veille», pointe le capitaine Éric Hallé, du Service de police de Terrebonne. La collaboration des citoyens demeure également sollicitée, la période estivale étant propice à ce genre de vol.

Soulignons que l’attrait des fils de cuivre est d’autant plus grand que les recycleurs (une trentaine sont répertoriés dans le grand Montréal) qui achètent ce matériel ne sont régis par aucune réglementation, d’où la facilité d’effectuer les transactions.

Toute information relative au vol de fils de cuivre, qu’elle provienne de citoyens ou de partenaires, peut être transmise aux divers services de police ou via le réseau Info-crime Québec, au 1 800 711-1800.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top