- PUBLICITÉ -
Une hausse des tarifs injustifiée, selon Daniel Ratthé

Daniel Ratthé

Une hausse des tarifs injustifiée, selon Daniel Ratthé

Rentrée parlementaire provinciale

La rentrée parlementaire a été quelque peu houleuse pour l’ensemble des députés provinciaux. Après avoir terminé la session des travaux à l’Assemblée nationale par la suspension du projet de loi réintégrant la possibilité de faire des déficits, voilà que le gouvernement de Jean Charest est revenu en force avec le même projet de loi.

«Les discussions ont eu lieu surtout sur la hausse des tarifs. Le gouvernement a démontré sa volonté de fuir les débats en passant le projet de loi sous bâillon», résume Daniel Ratthé, député péquiste de Blainville.

Selon le député, le gouvernement n’a pas de raison véritable d’infliger une hausse de tarifs à l’ensemble des contribuables québécois. «Il y a 8 milliards de dollars non réclamés à Ottawa», indique Daniel Ratthé.

Dans le même sens, le député péquiste accuse le gouvernement de manquer d’ardeur pour défendre les intérêts du Québec devant Ottawa. «Le gouvernement libéral ne démontre pas d’enthousiasme pour aller défendre la part du Québec. Même si nous utilisons la période de questions en Chambre pour poser des questions, il n’y a pas de réponse», dénonce Daniel Ratthé.
«Il ne faut pas oublier que le gouvernement libéral a baissé les impôts et s’est lui-même privé de revenus additionnels», accuse le député péquiste. Pour les membres de l’opposition, la hausse des tarifs éventuelle imposée à l’ensemble des Québécois aura pour impact de réduire le pouvoir d’achat et la qualité de vie d’une strate de la population. «Il y a déjà des gens qui ne sont même pas capables d’arriver», dénonce Daniel Ratthé.

Pour le député, le gouvernement a mal mesuré l’impact de la crise financière sur les revenus de l’État. «Les Québécois sont parmi les peuples les plus imposés. Pour les membres de l’opposition, nous avons l’intention de presser le gouvernement à revoir ses dépenses. Tout le monde devrait faire son effort», souligne le député de Blainville.

Parmi les autres dossiers qui vont retenir l’attention des députés de l’opposition, notons les enjeux entourant la santé. «Les députés des Laurentides ont obtenu une rencontre avec le ministre de la Santé. Même la ministre responsable des Laurentides, Michelle Courchesne, devrait assister à la rencontre», précise le député de Blainville, expliquant que la région est l’enfant pauvre au Québec en terme de financement dans ce secteur.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top