- PUBLICITÉ -
Un voyage culturo-historique pédestre en douze lieux

(Photo Michel Chartrand)

Un voyage culturo-historique pédestre en douze lieux

Circuit patrimonial térésien Le Village

Les bienfaits de la marche ne sont pas que physiques. Il peut en résulter un enrichissement culturel et historique. Telle est la suggestion que fait aux citoyens et visiteurs le Service des arts et de la culture de la Ville de Sainte-Thérèse avec le lancement du circuit patrimonial térésien Le Village, où le randonneur pourra s’attarder à douze bâtiments historiques situés dans le centre-ville.

Un dépliant contenant de l’information historique complémentaire et disponible au Service des arts et de la culture situé au 20, rue Saint-Charles, ainsi que dans les principaux bâtiments municipaux peut accompagner le marcheur.

Devant chacun des douze attraits patrimoniaux du «village», on trouvera aussi un panneau d’interprétation. Lors de la première phase du projet, en 2005, quelques-uns de ces panneaux avaient été installés. Une deuxième phase a rendu possible la mise en place d’une dizaine de nouveaux panneaux pour autant de bâtiments, si bien qu’on en trouve maintenant 18 dans le noyau historique térésien.

Il faudra prévoir de 60 à 90 minutes pour parcourir le trajet qui relie les lieux évoquant des périodes spécifiques du développement de la ville de Sainte-Thérèse. La promenade peut s’effectuer aussi en plusieurs étapes, et même à vélo.

Deux autres phases de développement du projet sont prévues. La phase III, essentiellement technologique, comportera, dans le cadre de la refonte complète du site Internet de la Ville de Sainte-Thérèse, la création d’une page Web faisant la promotion de ce nouveau circuit. L’interprétation du circuit y sera prochainement offerte en baladodiffusion. Il sera donc possible de télécharger le fichier audio de la narration d’un guide et de le transférer sur un baladeur numérique pour écoute synchronique pendant la visite. La phase IV vise l’intégration d’autres lieux historiques au circuit. «Une attention particulière sera accordée aux secteurs de la gare et du cimetière. On retracera par ailleurs l’ère des usines de pianos de Sainte-Thérèse datant de la fin du XIXe siècle», a donné comme avant-goût la directrice des services culturels de la Ville de Sainte-Thérèse, Francine Pétrin.

De l’interprétation et de l’animation assurées par de véritables guides-accompagnateurs lors d’évènements spéciaux ne sont pas exclues et envisagées dans un proche avenir. «La tenue, à Sainte-Thérèse, du 24e colloque du réseau Les Arts et la Ville en mai 2011 et les Journées de la culture en septembre de chaque année sont des contextes qui seraient propices à de tels compléments», a laissé savoir la mairesse térésienne Sylvie Surprenant.

C’est avec l’appui financier du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, par l’entremise de l’Entente de développement culturel signée avec la Ville de Sainte-Thérèse que la réalisation de ce projet s’est concrétisée. La Société d’histoire et de généalogie des Mille-Îles a également collaboré sur le plan de la recherche et le prêt d’images.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top