- PUBLICITÉ -
«Un vote sentimental pour le Québec»—Jean-Philippe Payment

Jean-Philippe Payment.

«Un vote sentimental pour le Québec»—Jean-Philippe Payment

Candidat conservateur défait dans Terrebonne-Blainville

Troisième dans la circonscription Terrebonne-Blainville au terme du scrutin du 2 mai dernier, derrière la néo-démocrate Charmaine Borg (49,37 %) et la bloquiste Diane Bourgeois (30,83 %) et devant le libéral Robert Frégeau (8,54 %), le candidat conservateur Jean-Philippe Payment a dû se contenter d’un maigre 9,13 % des suffrages.

«Je suis surpris et déçu. Je demeure pratiquement certain qu’avant le vote par anticipation, Mme Bourgeois et moi étions au coude à coude», a-t-il laissé savoir au lendemain des élections. Qualifiant le balayage en faveur du NPD de véritable vague déferlante, M. Payment est d’avis que le Québec a d’abord voté avec cœur et sentiment.

«C’est un vote sentimental pour le Québec. Il voulait du changement et il l’a eu. Mais à quel prix! Les gens ont voté pour un chef, Jack Layton, parce que pour ce qui est des candidats néo-démocrates, personne ne les connait», a-t-il opiné, soulignant qu’on fait face ici à l’un des effets pervers de la démocratie. «Même la directrice du scrutin dans Terrebonne-Blainville n’a jamais rencontré Charmaine Borg», a-t-il pointé.

Promotion des valeurs conservatrices

Pour ce qui est de la victoire de Stephen Harper, M. Payment s’en réjouit et croit qu’enfin, le premier ministre du Canada aura sa chance d’étaler des politiques pures. «Je crois qu’on va enfin pouvoir mesurer la grandeur de l’homme», a-t-il indiqué.

Pour sa part, déjà dans l’organisation du Parti conservateur depuis quelques années, M. Payment entend se remettre au travail et aider le parti à convaincre les Québécois de son bien-fondé. «On va se remettre à pied d’œuvre pour faire la promotion des valeurs conservatrices et tenter de convaincre les gens que de penser que M. Harper délaisse les Québécois constitue une erreur politique majeure. Il faut au contraire se retrousser les manches pour comprendre ce le NPD a fait pour attirer tant de votes au Québec et ce qu’il nous faut améliorer dans l’avenir», a-t-il ajouté.

Rappelons que le Parti conservateur a subi de lourdes pertes au Québec, particulièrement avec les défaites des ministres Jean-Pierre Blackburn, Lawrence Canon et Josée Verner.

Par ailleurs, si cette élection représentait la première campagne de M. Payment à titre de candidat, sachez qu’il a la ferme intention de récidiver. «J’ai adoré mon expérience même si ça représente un des moments de ma vie les plus éreintants, tant physiquement que psychologiquement», a-t-il conclu.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top