- PUBLICITÉ -
Un organisme déterminé à sauvegarder son église

(Photo Michel Chartrand)

Un organisme déterminé à sauvegarder son église

Héritage Anneplainois

Au moment de créer l’organisme Héritage Anneplainois, en janvier 2010, les membres fondateurs ont dû se poser la question suivante: devraient-ils sauvegarder leur église ou envisager sa démolition?

Le lundi 7 mars, lors de sa première assemblée générale annuelle et devant plus d’une cinquantaine de personnes, le conseil d’administration de l’organisme a réitéré sa volonté de sauvegarder l’église et de réaliser les travaux de restauration requis, lesquels s’élevaient en 2008, rappelons-le, à quelque 2,3 millions de dollars. Un horizon de trois ans a dès lors été proposé. «La première étape pour la réalisation des travaux, soit l’embauche d’un architecte pour la conception des plans et devis, est concrétisée», a informé le président Yvon Charbonneau.

De fait, le 3 mars dernier, sur les cinq firmes d’architectes invitées à soumissionner, quatre l’ont fait. Parmi elles, c’est Beaupré et Michaud, une firme de Montréal, qui a obtenu le mandat. La production des plans et devis étant d’une durée d’environ trois mois, les dirigeants estiment que les appels d’offres s’effectueront en juin prochain, pour un début des travaux en août. Rappelons que cette première phase comprend la réfection de la toiture ainsi que des travaux de maçonnerie des clochetons latéraux.

Financement

Afin d’aider l’organisme à financer ses travaux, une subvention gouvernementale de 1 050 000 $ a été accordée à Héritage Anneplainois, soit 350 000 $ par année, pendant trois ans. En retour, l’organisme doit avancer une mise de fonds initiale de 150 000 $ et prévoir l’embauche d’un architecte qui saura respecter le caractère patrimonial des bâtiments.

De plus, les plans et devis devront être prêts avant le début des travaux et une autorisation devra au préalable être demandée auprès de la direction régionale de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. Les travaux devront être amorcés au plus tard six mois après l’annonce de l’obtention de la subvention. Dans ce cas précis, il s’agit de la fin du mois d’avril.

Parallèlement, dans une volonté d’amasser sa mise de fonds, l’organisme a tenu plusieurs activités, comme le spectacle Clocher-Gospel, lequel a généré des profits de 11 000 $, et l’adhésion à Héritage Anneplainois, dont les revenus se chiffraient, au 31 décembre 2010, à 36 170 $, pour un total de 198 membres.

D’autres projets sont à venir, notamment le souper-conférence avec Jacques Lacoursière, prévu le 23 avril prochain, au Centre Jean-Guy-Cardinal, et un autre projet, à ce jour tenu caché, qui viendra souligner de façon particulière, indique-t-on, la générosité des bienfaiteurs de l’organisme. Plus de détails seront dévoilés au cours des prochains jours.

Au chapitre des nouveautés, mentionnons que l’organisme Héritage Anneplainois s’est adjoint un directeur du financement en la personne d’Yves Lauzon et que la création d’un site Web a été confiée à Claude Maurice.

Soulignons enfin qu’Héritage Anneplainois est l’un des six organismes de Sainte-Anne-des-Plaines bénéficiaires des profits générés par la nouvelle salle de bingo.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top