- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Un excédent de 1 780 125 $ à Rosemère

Prévisions budgétaires

La mairesse de Rosemère, Hélène Daneault, a présenté le rapport sur la situation financière de la Ville lors de la dernière séance du conseil municipal. Selon les informations, il semble que la municipalité terminera l’année avec un excédent non consolidé de 1 780 125 $.

«Cette somme a été ajoutée au surplus accumulé, portant le solde à 4 961 135 $. Je souligne qu’un montant de 1 664 000 $ a été injecté dans l’exercice 2008 pour des dépenses en investissements, ramenant le surplus accumulé à 3 297 135 $», de mentionner la mairesse.

Selon les informations, il semble qu’au cours de l’année financière 2007, le taux des taxes générales et spéciales pour les immeubles résidentiels s’établissait à 0,78 $ par 100 $ d’évaluation foncière, comparativement à 0,85 $ pour 2006. Pour les contribuables commerciaux, ce taux atteignait 2,37 $ par 100 $ d’évaluation, comparativement à 2,45 $ en 2006.
«Dans le cas de la Ville de Rosemère, la valeur totale de la richesse foncière uniformisée a augmenté de 215 000 000 $ en 2007, atteignant 1 674 167 900 $, L’augmentation des valeurs du marché, l’ajout de nouvelles constructions et la rénovation de bâtiments des secteurs résidentiel et commercial expliquent cette hausse», de décrire Mme Daneault.

Au chapitre de la dette municipale, à la fin de l’exercice financier 2007, soit au 31 décembre, elle s’établissait à 28 445 888 $, dont 16 489 296 $ était supporté par l’ensemble des citoyens. «La dette nette, assumée par une partie ou par l’ensemble des contribuables rosemèrois, est ramenée à 25 058 056 $, soit 1,45 % de notre évaluation foncière uniformisée, ce qui constitue une diminution par rapport à 2006, alors qu’elle représentait 1,65 %», d’expliquer Mme Daneault.

Parmi les réalisations du conseil municipal en 2008, la mairesse a rappelée la réduction du taux de la taxe foncière résidentielle, la mise en application d’une politique de gestion de la dette et d’appropriation des surplus, la poursuite des travaux et le développement de projets au sein des différents comités permanents de la Ville, le maintien du programme de détention de fuites et de réparations préventives sur le réseau d’aqueduc et le maintien de l’accès gratuit à la pratique du tennis et de la natation. «Cette année, nous avons poursuivi nos interventions dans l’amélioration du quotidien des Rosemèrois, ainsi que dans la planification des projets qui auront une incidence sur leur qualité de vie», de préciser la mairesse.

Orientation budgétaire de 2009

Pour la prochaine année, le conseil municipal souhaite continuer dans le sens de la saine gestion. «Le contexte budgétaire 2009 diffère du précédent, en ce sens que notre administration est confrontée à l’entrée en vigueur, dès le 1er janvier, d’un nouveau rôle d’évaluation foncière, à la hausse de certaines quotes-parts d’organismes régionaux et supralocaux, ainsi qu’à la fluctuation des prix du carburant», de mettre en garde la mairesse.
«Alors que les marchés financiers mondiaux ont connu d’importants soubresauts depuis août dernier, notre gestion responsable s’avère un solide rempart pour protéger notre excellente santé financière. Je puis vous assurer que nous demeurons à l’écoute de la population, notamment en nous inspirant des excellents résultats de l’enquête réalisée au printemps», de conclure Mme Daneault.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top