- PUBLICITÉ -
Un attaché politique dans la tourmente

Jean Paquette

Un attaché politique dans la tourmente

Jean Paquette

L’ancien attaché politique du député de Groulx et commissaire scolaire à la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-îles, Jean Paquette, se retrouve dans la tourmente à la suite d’allégations d’usurpation d’identité professionnelle, de malversation et de détournement de fonds.

Jean Paquette a été à l’emploi du député de Groulx à compter de janvier 2009, avant d’être invité à démissionner le 5 octobre 2010, en même temps que les deux autres attachés politiques du député.

Son mandat auprès du député René Gauvreau consistait à la gestion financière du bureau de comté, en plus de faire de la représentation. Selon les informations obtenues, Jean Paquette aurait utilisé la carte de guichet du bureau de comté pour retirer des fonds à usage personnel, pour un montant de 10 300 $, dont une partie aurait été remboursée à la suite d’interventions ciblées.

La découverte de cette fraude a été mise à jour après l’arrivée de la nouvelle équipe au bureau de comté. D’après les archives du bureau, les premiers retraits auraient commencé le 9 mars 2010. «Quand un employé quitte, c’est dans les normes de faire une vérification des livres. C’est de cette façon que les retraits ont été découverts», confie le député. Le député de Groulx aurait déposé une plainte à la Surêté du Québec en décembre 2010, fait que n’a pas infirmé ni confirmé le corps de police.

En plus de se servir dans les finances du bureau, il semble que Jean Paquette aurait floué un nombre considérable d’investisseurs. «Le 17 décembre il y a une personne de Saint-Jérôme qui a déposée une plainte pour fraude pour la période de 2006 à 2009», explique le porte-parole de la Régie de police de Thérèse-De Blainville, le sergent Martin Charron.

Son stratagème consistait à se faire passer pour un planificateur financier sans être inscrit à l’Autorité des marchés financiers, et ce, dans le cadre de ses fonctions d’attaché politique. «Si la porte du bureau est fermée, il n’y a aucune façon de savoir si l’attaché politique rencontre une personne pour un cas de comté ou à titre personnel», explique le député pour sa défense.

Pour attirer les épargnants, Jean Paquette aurait promis des rendements de l’ordre de plus de 24 %. D’après un reportage de Radio-Canada, diffusé le 2 février, l’ancien attaché politique aurait incité un investisseur à faire une faillite frauduleuse. Dans le lot des victimes se trouve son ancienne amie de cœur, Lyne Savoie. Elle aurait convaincue son père et une amie de la suivre dans l’aventure financière pour des montants considérables. Notons que Jean Paquette aurait fait faillite à deux reprises.

Sur la page Facebook de Jean Paquette de cette semaine on peut lire : «Je vais bientôt passer par un ouragan dans ma vie. Merci de m’aider à ce que je passe au travers. La seule chose que je vais vous demander c’est de m’envoyer des ondes positives. Le reste, je m’en occupe». D’après des amis proches, l’ancien attaché politique serait actuellement sous les tropiques.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top