- PUBLICITÉ -
Un achalandage annuel estimé à 40 000 patients

(Photo Michel Chartrand)

Un achalandage annuel estimé à 40 000 patients

Institut de l’œil de Boisbriand

On estime que 40 000 patients de la région se dirigeront vers l’Institut de l’œil des Laurentides (IOL) afin d’y recevoir les soins appropriés en ophtalmologie, pour les douze mois suivants le début de ses activités.

Il s’agit des chiffres avancés par les dirigeants de L’IOL dans la documentation remise aux représentants des médias, lors de l’inauguration officielle du 21 septembre dernier.

S’ajoutant aux 21 000 patients réguliers attendus annuellement par l’IOL, environ 19 000 patients vus habituellement à l’Hôpital régional (Hôtel-Dieu) de Saint-Jérôme ont déjà ou feront temporairement l’objet d’un transfert vers le nouveau centre ophtalmologique du 4800, rue Ambroise-Lafortune à Boisbriand, pour y être traités.

Rappelons qu’une entente valide pour une période de 18 mois est actuellement en vigueur entre le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Saint-Jérôme et l’équipe d’ophtalmologistes de l’IOL afin de desservir adéquatement la clientèle. L’IOL, qui a anticipé une augmentation de 70 % des volumes d’activités chirurgicales, assure les services habituellement offerts en cliniques externes à Saint-Jérôme depuis le 1er août et exécute les chirurgies de l’œil depuis le 1er septembre.

Les travaux de réaménagement du service de l’ophtalmologie de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme sont toujours en cours. Les administrateurs du CSSS ont donc choisi comme solution de rechange de délocaliser les services à l’Institut de l’œil des Laurentides pour la clientèle qui requiert une chirurgie élective, des examens ou une consultation en clinique externe.

Néanmoins, les chirurgies urgentes sont toujours pratiquées à l’hôpital jérômien et les sept médecins ophtalmologistes du CSSS de Saint-Jérôme continuent d’assurer le suivi de leur clientèle.

L’accroissement démographique et le vieillissement de la population sont les facteurs qui font s’accroître constamment la clientèle à desservir dans la région en ophtalmologie. Dans la foulée des travaux d’infrastructures annoncés par le ministre Yves Bolduc, en février dernier, un réaménagement du service d’ophtalmologie à l’intérieur de l’hôpital a été planifié afin de répondre à la demande croissante pour les chirurgies de l’œil, telles les cataractes et autres. On y a prévu deux nouvelles salles de chirurgie entièrement consacrées à l’ophtalmologie.

Aussi, l’embauche de 17 spécialistes à l’Hôpital régional de Saint-Jérôme viendra éventuellement bonifier l’accessibilité aux services.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top