- PUBLICITÉ -
Toi

Mickael Déry

Toi, t’as changé ma vie!: « Elle m’a aidé à devenir meilleur », Mickael Déry

«J’ai décidé de présenter ma professeure de karaté‑do au concours parce qu’elle m’a vraiment encouragé et qu’elle m’a aussi aidé à devenir meilleur.»

Ces mots simples sont ceux de Mickael Déry, 11 ans, à l’égard de Marie‑Lou Crête. Il a, comme quatre autres participants, décidé de rendre hommage à une personne qui l’a influencé positivement dans le cadre du concours régional intitulé Toi, t’as changé ma vie!

C’était soir de fête dans la salle principale du nouveau bâtiment du District 23, situé à Boisbriand, le 7 octobre dernier. Au total, une centaine de personnes ont répondu positivement à l’invitation de l’organisme Persévérons ensemble. Le but: rendre hommage aux quatre premiers gagnants du concours.

L’évènement se reproduira aux trois mois afin de présenter de nouveaux lauréats, annonce le président de l’organisme. «Le concours a pour objectif de rendre hommage à une personne dans l’ombre qui a influencé positivement un jeune, a décrit Francis Charron, homme d’affaires de la région dans le secteur de la construction. Il y a tellement de gens qui peuvent influencer un jeune et l’encourager à ne pas décrocher. Le concours, c’est une façon de les sortir un peu de l’ombre.»

Un merci du cœur

Pour Mickael Déry, il semblait évident de soumettre le nom de sa professeure de karaté‑do, Marie‑Lou Crête, a‑t‑il témoigné, les yeux brillants. «Je fais du karaté‑do depuis 6 ans et j’ai commencé à 6 ans. Je suis maintenant assistant à l’école et j’aide d’autres élèves», a‑t‑il expliqué. Mickael Déry a même préparé une vidéo dans laquelle il rend hommage à la jeune femme.

Charmée et surtout surprise d’avoir été choisie à titre de personne significative dans la vie de son jeune élève, Marie‑Lou Crête, 26 ans, s’est dite heureuse de cette mention. «J’avais parlé du concours à l’ensemble de mes étudiants. Mickael Déry a été le premier qui a décidé de participer. Je suis doublement contente et touchée par son témoignage», a‑t‑elle dit, profitant de l’occasion pour remercier le jeune sportif.

Marie‑Lou Crête fait du karaté‑do depuis 20 ans. Elle possède l’École martiale de Blainville, située dans les installations du Parc équestre de Blainville. Pour elle, ce sport est plus qu’une passion, il est devenu son gagne-pain. «Un tel encouragement de la part d’un jeune élève est comme un moteur pour continuer et aller encore plus loin», a‑t‑elle déclaré, visiblement émue.

D’autres lauréats

Au cours de la soirée hommage, Leyla Abbas, a également rendu hommage à Réjeanne Lavoie, une enseignante au Centre multiservice de Sainte-Thérèse. Loriève Proulx a, quant à elle, livré un témoignage à Isabelle Paiement, enseignante d’histoire et, finalement, Stéphanie Major a présenté une vidéo en hommage à son oncle Claude, qui lui a inspiré sa philosophie de vie et l’importance de ne pas abandonner.

Rappelons que Persévérons ensemble est un regroupement de partenaires qui se mobilisent afin de soutenir des actions concertées, en plus de favoriser le développement d’initiatives pour la persévérance scolaire, mais aussi pour la réussite. 

Ces mots simples sont ceux de Mickael Déry, 11 ans, à l’égard de Marie‑Lou Crête. Il a, comme quatre autres participants, décidé de rendre hommage à une personne qui l’a influencé positivement dans le cadre du concours régional intitulé Toi, t’as changé ma vie!

C’était soir de fête dans la salle principale du nouveau bâtiment du District 23, situé à Boisbriand, le 7 octobre dernier. Au total, une centaine de personnes ont répondu positivement à l’invitation de l’organisme Persévérons ensemble. Le but: rendre hommage aux quatre premiers gagnants du concours.

L’évènement se reproduira aux trois mois afin de présenter de nouveaux lauréats, annonce le président de l’organisme. «Le concours a pour objectif de rendre hommage à une personne dans l’ombre qui a influencé positivement un jeune, a décrit Francis Charron, homme d’affaires de la région dans le secteur de la construction. Il y a tellement de gens qui peuvent influencer un jeune et l’encourager à ne pas décrocher. Le concours, c’est une façon de les sortir un peu de l’ombre.»

Un merci du cœur

Pour Mickael Déry, il semblait évident de soumettre le nom de sa professeure de karaté‑do, Marie‑Lou Crête, a‑t‑il témoigné, les yeux brillants. «Je fais du karaté‑do depuis 6 ans et j’ai commencé à 6 ans. Je suis maintenant assistant à l’école et j’aide d’autres élèves», a‑t‑il expliqué. Mickael Déry a même préparé une vidéo dans laquelle il rend hommage à la jeune femme.

Charmée et surtout surprise d’avoir été choisie à titre de personne significative dans la vie de son jeune élève, Marie‑Lou Crête, 26 ans, s’est dite heureuse de cette mention. «J’avais parlé du concours à l’ensemble de mes étudiants. Mickael Déry a été le premier qui a décidé de participer. Je suis doublement contente et touchée par son témoignage», a‑t‑elle dit, profitant de l’occasion pour remercier le jeune sportif.

Marie‑Lou Crête fait du karaté‑do depuis 20 ans. Elle possède l’École martiale de Blainville, située dans les installations du Parc équestre de Blainville. Pour elle, ce sport est plus qu’une passion, il est devenu son gagne-pain. «Un tel encouragement de la part d’un jeune élève est comme un moteur pour continuer et aller encore plus loin», a‑t‑elle déclaré, visiblement émue.

D’autres lauréats

Au cours de la soirée hommage, Leyla Abbas, a également rendu hommage à Réjeanne Lavoie, une enseignante au Centre multiservice de Sainte-Thérèse. Loriève Proulx a, quant à elle, livré un témoignage à Isabelle Paiement, enseignante d’histoire et, finalement, Stéphanie Major a présenté une vidéo en hommage à son oncle Claude, qui lui a inspiré sa philosophie de vie et l’importance de ne pas abandonner.

Rappelons que Persévérons ensemble est un regroupement de partenaires qui se mobilisent afin de soutenir des actions concertées, en plus de favoriser le développement d’initiatives pour la persévérance scolaire, mais aussi pour la réussite. 

Ces mots simples sont ceux de Mickael Déry, 11 ans, à l’égard de Marie‑Lou Crête. Il a, comme quatre autres participants, décidé de rendre hommage à une personne qui l’a influencé positivement dans le cadre du concours régional intitulé Toi, t’as changé ma vie!

C’était soir de fête dans la salle principale du nouveau bâtiment du District 23, situé à Boisbriand, le 7 octobre dernier. Au total, une centaine de personnes ont répondu positivement à l’invitation de l’organisme Persévérons ensemble. Le but: rendre hommage aux quatre premiers gagnants du concours.

L’évènement se reproduira aux trois mois afin de présenter de nouveaux lauréats, annonce le président de l’organisme. «Le concours a pour objectif de rendre hommage à une personne dans l’ombre qui a influencé positivement un jeune, a décrit Francis Charron, homme d’affaires de la région dans le secteur de la construction. Il y a tellement de gens qui peuvent influencer un jeune et l’encourager à ne pas décrocher. Le concours, c’est une façon de les sortir un peu de l’ombre.»

Un merci du cœur

Pour Mickael Déry, il semblait évident de soumettre le nom de sa professeure de karaté‑do, Marie‑Lou Crête, a‑t‑il témoigné, les yeux brillants. «Je fais du karaté‑do depuis 6 ans et j’ai commencé à 6 ans. Je suis maintenant assistant à l’école et j’aide d’autres élèves», a‑t‑il expliqué. Mickael Déry a même préparé une vidéo dans laquelle il rend hommage à la jeune femme.

Charmée et surtout surprise d’avoir été choisie à titre de personne significative dans la vie de son jeune élève, Marie‑Lou Crête, 26 ans, s’est dite heureuse de cette mention. «J’avais parlé du concours à l’ensemble de mes étudiants. Mickael Déry a été le premier qui a décidé de participer. Je suis doublement contente et touchée par son témoignage», a‑t‑elle dit, profitant de l’occasion pour remercier le jeune sportif.

Marie‑Lou Crête fait du karaté‑do depuis 20 ans. Elle possède l’École martiale de Blainville, située dans les installations du Parc équestre de Blainville. Pour elle, ce sport est plus qu’une passion, il est devenu son gagne-pain. «Un tel encouragement de la part d’un jeune élève est comme un moteur pour continuer et aller encore plus loin», a‑t‑elle déclaré, visiblement émue.

D’autres lauréats

Au cours de la soirée hommage, Leyla Abbas, a également rendu hommage à Réjeanne Lavoie, une enseignante au Centre multiservice de Sainte-Thérèse. Loriève Proulx a, quant à elle, livré un témoignage à Isabelle Paiement, enseignante d’histoire et, finalement, Stéphanie Major a présenté une vidéo en hommage à son oncle Claude, qui lui a inspiré sa philosophie de vie et l’importance de ne pas abandonner.

Rappelons que Persévérons ensemble est un regroupement de partenaires qui se mobilisent afin de soutenir des actions concertées, en plus de favoriser le développement d’initiatives pour la persévérance scolaire, mais aussi pour la réussite. 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top