- PUBLICITÉ -
Surplus de 1 161 360 $ à Rosemère

(Photo Michel Chartrand)

Surplus de 1 161 360 $ à Rosemère

Dépôt des états financiers au 31 décembre

Encore cette année, les citoyens de Rosemère pourront profiter d’un surplus de 1 161 360 $ au terme de l’année financière, tel que mentionné dans les états financiers déposés au 31 décembre 2008. Entourée de l’ensemble de ses conseillers municipaux, la mairesse de Rosemère, Hélène Daneault, a présenté ces résultats en conférence de presse, la semaine dernière.

«Le surplus s’explique d’abord par une variation des revenus plus élevée que prévu, notamment en ce qui a trait aux droits sur les mutations et à diverses autres économies d’opération, en 2008, qui s’élèvent à 78 700 $, et ce, sans affecter la qualité des services qui sont offerts aux Rosemèrois», d’expliquer Mme Daneault, visiblement fière de présenter ce bilan.

Selon les explications fournies, la Ville aurait obtenu 400 000 $ en droit de mutation pour l’année 2008. De plus, suivant le plan quinquennal, l’administration a réussi à maintenir ses objectifs de réduire les coûts d’opération. «Je tiens à remercier l’ensemble des cadres et les employés de la Ville pour leur participation dans cet effort», d’indiquer la mairesse.

Fait à noter, la Ville a réussi à maintenir le cap malgré les chutes de neige de l’hiver 2008. «Ces résultats sont d’autant plus exceptionnels que nous avons connu, à l’hiver 2008, ne l’oublions pas, des précipitations importantes de neige qui ont occasionné des dépenses supplémentaires de 420 300 $ pour le déneigement, ce qui a forcé notre administration à réagir rapidement pour protéger le cadre budgétaire», évoque Mme Daneault.

Au chapitre de l’endettement total net, par tranche de 100 $, la Ville se situe à 1,34 pour l’année 2008, une statistique appréciable comparativement à l’ensemble des autres municipalités. «Les états financiers confirment également que nous avons poursuivi l’allègement du poids de la dette, conformément à l’orientation 1 de notre plan stratégique 2005. La dette de la Ville est passée de 25 568 548 $, au 31 décembre 2005, à 23 610 397 $, en 2008, une réduction de 7,65 % en trois ans. Le ratio de l’endettement net à long terme, par rapport à la valeur des immobilisations, a lui aussi diminué, s’établissant à 33,71 % en 2008, comparativement à 40,78 % en 2005», d’expliquer Louise Desjardins, conseillère municipale et responsable du dossier des finances.

En plus des résultats financiers, notons que la Ville a continué à investir dans ses immobilisations, lesquelles s’élèvent à 2 880 146 $. Au nombre des projets, rappelons l’installation d’une prise d’eau brute secondaire, la réhabilitation de conduites d’aqueduc dans diverses rues, l’installation de conduites d’aqueduc et d’égout dans les nouveaux secteurs, l’acquisition de nouveaux modules pour certains parcs, et l’aménagement de trois nouveaux terrains de tennis au parc Hamilton.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top