- PUBLICITÉ -

Sinistrés, la vigilance est de mise

Les services policiers invitent les citoyens sinistrés à faire de preuve de vigilance dans l’octroi de contrats de rénovations.

Afin de prévenir d’éventuels ennuis, il est recommandé de se méfier des entrepreneurs qui font un prix avant d’avoir vu le travail à faire; qui exigent un paiement initial important pour acheter les matériaux ; qui refusent de donner un contrat qui précise, par écrit, ce qu’ils s’engagent à faire; qui frappent à la porte pour dire qu’ils font justement des travaux dans le quartier; ou qui ne peuvent pas donner d’adresse commerciale, mais uniquement une boîte postale, un numéro de téléphone ou celui d’un service de réponse téléphonique.

Pour éviter des désagréments, il est important de bien planifier ses rénovations, de demander plusieurs soumissions et de prendre le temps de choisir un entrepreneur de confiance. Il est conseillé de vérifier si celui-ci possède sa licence de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) et s’il a fait l’objet de plaintes auprès de l’Office de la protection du consommateur (OPC). De plus, il est important d’exiger un contrat écrit, un bouclier en cas d’ennuis, et de faire preuve de vigilance au moment de payer.

Les services policiers invitent les gens qui sont victimes d’un entrepreneur malhonnête à porter plainte.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top