- PUBLICITÉ -
Sainte-Thérèse salue deux de ses organismes

(Photo Yves Déry)

Sainte-Thérèse salue deux de ses organismes

Mesures alternatives des Basses-Laurentides et Maison Le Mitan

La mairesse de Sainte-Thérèse Sylvie Surprenant a profité de la séance publique du conseil municipal du 7 septembre pour saluer le travail et la longévité de deux organismes situés sur son territoire. Le premier, Mesures alternatives des Basses-Laurentides, établit depuis 25 ans et le second, Maison Le Mitan, depuis 30 ans.

«C’est une richesse pour Sainte-Thérèse que d’avoir ces organismes très impliqués dans le milieu», a-t-elle signifié d’entrée de jeu.

Établi depuis 25 ans, l’organisme Mesures alternatives des Basses-Laurentides, sous la présidence de Manon Coursol et la direction de Lorraine Lefebvre, poursuit sa mission de responsabilisation des jeunes face à leurs délits en les accompagnant dans la réparation de leur geste, soit par une démarche auprès de la victime, soit par le biais de travaux communautaires. Depuis sa fondation, l’organisme a accompagné quelque 9 800 jeunes et rejoint 1 764 victimes dans le cadre d’une démarche de réparation.

Pour sa part, affichant pignon sur rue depuis février 1980, la Maison Le Mitan, sous la présidence de Danielle Giroux et la direction de Mireille Langlois (en poste depuis juin 1980), se dévoue auprès des femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants, en les accompagnant dans leur démarche d’une vie meilleure. Son slogan, Après la tempête, Le Mitan, traduit bien sa volonté d’aider ces gens.

En reconnaissance du travail accompli depuis toutes ces années, la Ville de Sainte-Thérèse a remis à chacun des organismes une plaque-souvenir commémorant leur anniversaire de création.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top