- PUBLICITÉ -
Sainte-Thérèse en faveur d’un code universel

La mairesse de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant.

Sainte-Thérèse en faveur d’un code universel

Projet de loi sur l’éthique dans le milieu municipal

Le conseil municipal de Sainte-Thérèse a unanimement adopté une résolution, lors de la dernière séance ordinaire du 1er mars dernier, à l’effet que le projet de loi sur l’éthique dans le milieu municipal, actuellement piloté par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, devrait s’appliquer uniformément à tous les élus du Québec, tant au municipal qu’au provincial.

«Au caucus des villes de la métropole de l’UMQ (Union des municipalités du Québec), sur lequel je siège, nous sommes d’avis qu’il ne devrait pas y avoir deux poids, deux mesures. Nous sommes d’accord avec le projet de loi du ministre Laurent Lessard, mais nous sommes également d’avis que tous les élus de la province devraient y adhérer», a stipulé la mairesse, Sylvie Surprenant.

Or, dans un article publié dans Le Soleil, en date du 3 mars 2010, le ministre Lessard a voulu rassurer les élus municipaux en affirmant que par souci de cohérence, les codes d’éthique municipal et provincial seront «un peu semblables». «Je sais que les municipalités ont peur qu’il y ait deux régimes. On va essayer d’être proches de la réalité des élus provinciaux, mais aussi de la réalité de ce que c’est d’être maire», peut-on lire dans l’article.

Une copie de la résolution adoptée par la Ville de Sainte-Thérèse sera envoyée au premier ministre du Québec, aux députés de la région des Basses-Laurentides, de même qu’à l’Union des municipalités du Québec.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top