- PUBLICITÉ -
Élections Rosemère; Eric Westram

L’Équipe Westram qui fera son entrée à l’hôtel de ville de Rosemère: Marie-Hélène Fortin, Hélène Akzam, René Villeneuve, Eric Westram, Melissa Monk, Philippe Panet-Raymond et Stéphanie Nantel. (Photo Claude Desjardins)

Madeleine Leduc tire un trait sur sa carrière politique. Elle est entourée de sa fille, Élise Rivard, et de sa belle-fille, Jacinthe Gilbert. (Photo Claude Desjardins)

Rosemère: Eric Westram fait élire une équipe complète

La population rosemèroise a clairement manifesté son désir de voir s’opérer un changement de garde à la table du conseil municipal, en signifiant une confiance non équivoque au candidat Eric Westram et à tous les membres de son équipe qui l’ont emporté en enregistrant des pourcentages pour le moins élevés. Dans le lexique électoral, on appelle ça un balayage.

C’est ainsi que le chef d’InnovAction+ a obtenu 63,9 % des suffrages, avec 3 413 voix contre 1 519 (28,4 %) pour la mairesse sortante Madeleine Leduc, pendant que le candidat indépendant Patrick De Geyter, qui proposait aux Rosemèrois d’élire un conseil de coalition, n’a su convaincre que 7,66 % de l’électorat (409 voix).

Et ce genre d’écart s’est maintenu à tous les postes, le pointage le plus élevé appartenant à la candidate Marie-Hélène Fortin, qui a obtenu le siège numéro 1 avec 3 878 voix (73,36 %) contre 1 408 (26,64 %) pour Ales Kralicek.

En fait, le pointage le moins élevé de l’Équipe Westram fut celui d’Hélène Akzam (61,28 %) qui a défait la conseillère sortante Guylaine Richer, au siège numéro 5, celle-ci ayant obtenu 28,70 % du suffrage exprimé. On ne saura jamais ce qu’il serait advenu des votes du candidat indépendant Kurt George Warmuth, médiatiquement invisible, qui a néanmoins récolté 10,01 % du vote.

Un budget en décembre

«En toute humilité, dès le vote par anticipation, nous avions pressenti ce genre de résultats. On sentait une belle vague et aujourd’hui, en voyant les gens aller voter, on a senti que cette belle vague allait continuer», commentait le nouveau maire, rencontré avec les membres de son équipe en fin de soirée, dimanche.

Pour Eric Westram, ce sont les valeurs cultivées par son équipe qui auront fait pencher la balance aussi lourdement. «Et aussi la volonté de la population d’avoir un conseil composé de gens qui favorisent la proximité, de gens en qui ils ont confiance», d’ajouter ce dernier en se disant prêt à se mettre à la tâche: «Il faut qu’on élabore le budget en quatrième vitesse et qu’on prépare la prochaine assemblée publique. Une victoire électorale, c’est une lune de miel de courte durée. Il y a des défis qui nous attendent et nous devrons livrer la marchandise, de manière à arriver dans quatre ans avec un bulletin favorable.»

Madeleine Leduc quitte la politique

Du côté de l’Équipe Leduc, on affichait surprise et déception en proportions assez semblables, Madeleine Leduc attribuant sa défaite au vent de changement qui a soufflé en plusieurs endroits au Québec.

«Nous sommes déçus. Nous aurions vraiment voulu faire plus pour les gens de Rosemère, mais je respecte leur décision et je félicite l’autre équipe. Je souhaite bonne chance à la nouvelle administration et à tous les citoyens qui auront à vivre avec cette équipe-là», a-t-elle d’abord exprimé, convaincue de laisser une ville en bon état et en bonne santé.

Sera-t-elle une observatrice active et critique de l’administration Westram en vue de lui demander des comptes dans quatre ans? «J’ai fait tout ce que j’avais à faire, avec une équipe formidable et une famille qui m’a soutenue tout le long, mais je vous annonce officiellement que ma carrière politique vient de s’éteindre», de répondre Madeleine Leduc d’une voix émue.

Enfin, le candidat indépendant Patrick De Geyter a dit vouloir s’accorder un temps de réflexion avant de commenter les résultats de l’élection.

À noter que le taux de participation a atteint 49,9 % à Rosemère, une ville où l’on dénombrait 10 900 électeurs inscrits.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top