- PUBLICITÉ -
RONA Lespérance contribue à la plantation de 517 arbres

Photo Michel Chartrand:

RONA Lespérance contribue à la plantation de 517 arbres

Entreprise neutre en carbone 2011

Depuis quelques années, les propriétaires des Centres de rénovation RONA Lespérance, André Lespérance et Lucie Grenier, ont opté pour un virage vert de leur entreprise, notamment en adoptant des initiatives écoresponsables.

Parmi celles-ci, la formation de ses employés sur les produits classés RONA éco et écoresponsable; l’élimination de papier et de colle générés par les étiquettes de tablette en papier et plastique; l’implantation d’un système d’étiquettes électroniques; la récupération de piles, peinture, ampoules fluocompactes, lames et accessoires d’outils électriques.

Au quotidien, ces initiatives se traduisent, par exemple, par l’utilisation de véhicules de livraison au diesel propre et de chariots électriques à faible consommation d’énergie, l’utilisation de produits de nettoyage de planchers sans décapant ni cire chimique, des facilités de recyclage, des ordinateurs dans chaque département pour faciliter la communication et réduire la consommation de papier, bref, autant d’initiatives qui auront finalement servi de toile de fond à la prochaine étape: devenir une entreprise neutre en carbone. Ce qu’elle est aujourd’hui.

«Nous avons fait mesurer notre émission de CO2. Au total, pour effacer notre empreinte écologique et devenir une entreprise neutre en carbone, nous devrons planter 517 arbres en 2011 sur le territoire de la MRC de Thérèse-De Blainville», explique Mme Grenier.

À la recherche d’une terre d’accueil

De ce nombre, 300 arbres ont trouvé preneur auprès de la clientèle des centres de Blainville et Sainte-Thérèse. «Dans le cadre du Jour de la Terre, le 22 avril dernier, nous remettions gratuitement un arbre à chaque client», indique Mme Grenier. Les autres, soit les 217 arbres restants, devront être plantés au cours des prochains mois. «Nous sommes présentement à la recherche d’une terre d’accueil pour ces arbres, idéalement à Sainte-Thérèse ou Blainville», ajoute Mme Grenier. Parce que là résident aussi tous les bienfaits de la démarche: pour contrer efficacement les tonnes de CO2 émises par les magasins Lespérance, les 517 arbres doivent nécessairement être plantés en milieu urbain. «Il faut cinq arbres pour compenser une tonne de CO2 émise dans l’atmosphère. Un arbre neutralise, sur une période de 15 ans, plus de 200 kg de CO2», explique-t-elle.

D’avis que l’adoption de l’écoresponsabilité requiert son lot d’investissements, Mme Grenier constate toutefois que l’effet d’entraînement se fait tranquillement sentir à l’intérieur des deux magasins. «L’effet est aussi mobilisateur et depuis la dernière année, je dirais que nos employés se rallient de plus en plus à la cause», se réjouit-elle.

La certification Neutre en carbone est accordée pour une période de un an seulement. Le calcul des émissions de CO2 doit donc être refait sur une base annuelle. Mme Grenier espère qu’à la suite des gestes écoresponsables posés par l’ensemble des quelque 125 employés des deux centres de rénovation, leur émission en CO2 affichera une baisse notable l’an prochain.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top