- PUBLICITÉ -
René Gauvreau branché sur le communautaire

(Photo Michel Chartrand)

René Gauvreau branché sur le communautaire

Le nouveau député de Groulx se veut proactif

Installé dans l’ancien bureau de la députée adéquiste Linda Lapointe, au 96, rue Turgeon, à Sainte-Thérèse, le nouveau député de Groulx, René Gauvreau, a complètement refait le local pour y introduire des salles de rencontre.

Si on le compare aux bureaux des autres députés, celui du comté de Groulx n’a rien de commun.

La grande différence se situe de l’autre côté de la porte qui sépare l’accueil et le bureau du député. «Ce n’est pas juste le bureau du député, ici, c’est également le bureau des citoyens du comté de Groulx et des groupes communautaires», de mentionner René Gauvreau, en poste depuis le 8 décembre.

Dans l’aire de travail, on retrouve une salle de conférence munie d’un téléviseur branché sur un ordinateur portable, dont l’utilité est de pouvoir faire des présentations en se référant à l’Internet. À côté de cette première salle de conférence, une grande cuisine où l’on retrouve une deuxième table de rencontre. «Les gens peuvent venir se réunir pour discuter», explique M. Gauvreau.
À l’extrémité du bureau se trouve une troisième salle qui est accessible par l’extérieur. Il y a une porte qui ferme l’accès au bureau du député. S’il y a des groupes communautaires ou associations qui cherchent un local, la fin de semaine, ils peuvent utiliser la clé pour y avoir accès.

Porte-parole de la protection de la jeunesse

Puisque René Gauvreau a œuvré comme avocat, pendant plus de 20 ans, dans l’univers de la protection de la jeunesse, c’est sans surprise que la chef du Parti québécois, Pauline Marois, a confié ce dossier au député de Groulx. «Je siège aussi à la Commission des affaires sociales», précise-t-il.

Quels sont ses dossiers prioritaires? «Les conditions de vie des enfants autochtones», dit-il, précisant que les jeunes du Nord ont autant besoin de services que l’ensemble du Québec. «Tout ce qui touche les enfants me préoccupe», mentionne-t-il, se disant préoccupé par la situation de la jeunesse québécoise.

Sur les plans régional et local, le nouveau député se dit préoccupé par le dossier de la santé et de la crise financière. Déjà, M. Gauvreau souhaite rencontrer les acteurs économiques pour connaître leurs demandes et leurs préoccupations. «Je veux être proactif», dit-il, invitant les gens d’affaires de la MRC à communiquer avec son personnel.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top