- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Quatrième journée de grève à la SAQ: La société d’État partage sa version des faits

Le Syndicat des employés de magasins et de bureaux de la SAQ (SEMB) a annoncé qu’il tiendrait, le lundi 10 septembre, sa quatrième journée de grève. Comme pour les autres journées de grève, la SAQ assurait que plusieurs succursales seraient ouvertes afin de «desservir sa clientèle le mieux possible dans les circonstances».

Rappelons que des discussions ont cours depuis 20 mois avec le syndicat en vue de conclure une convention collective. Selon un communiqué paru sur le site de la Société des alcools du Québec, en date du 9 septembre, une éventuelle entente permettrait aux parties de continuer à améliorer les opérations en magasin et à mieux servir les clients, tout en offrant de bonnes conditions de travail aux employés syndiqués.

Dénouer l’impasse

La SAQ se dit sensible aux enjeux de conciliation travail-famille et de précarité d’emploi. Elle a déposé en ce sens des propositions qui répondent spécifiquement à ces préoccupations.

D’après le communiqué paru, la partie patronale a notamment offert des postes de 38 heures à tous les employés qui sont actuellement à 30 heures, avec certains avantages associés, améliorant ainsi leurs conditions de travail, dont celles portant sur la stabilité de leur horaire.

En ce qui concerne les employés à temps partiel, elle dit avoir proposé de permettre un certain nombre de congés de fins de semaine et de rendre disponible l’horaire de travail 10 jours à l’avance. De plus, des avantages sociaux pourraient être offerts aux employés à temps partiel ayant acquis une certaine ancienneté.

Enfin, dans le but de «dénouer l’impasse», la SAQ stipule avoir retiré sa demande qui consistait à déplacer 100 postes vacants vers deux jours de fin de semaine, ce qui a pour effet de préserver la qualité des horaires, de ne pas augmenter le nombre d’employés réguliers actuels travaillant deux jours la fin de semaine et d’éliminer ainsi sa demande de réduction de 220 000 heures et de répondre précisément à la demande du syndicat.

L’ensemble des propositions doit cependant «respecter le cadre du mandat octroyé par le Conseil du trésor», lequel est comparable à ceux de la fonction publique, selon la société d’État. La SAQ considère ainsi que les demandes monétaires du syndicat sont largement supérieures à ce mandat.

Mentionnons que les discussions se poursuivent entre la SAQ et le SEMB et des séances de négociations sont prévues au cours de la semaine.

|

grève

SAQ

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top