- PUBLICITÉ -
Cdlarocque Et Cie

Le député de Blainville, Mario Laframboise, le maire de Blainville et préfet de la MRC de Thérèse-De Blainville, Richard Perreault, l’ex-maire de Bois-des-Filion, Paul Larocque, le député de Thérèse-De Blainville, Ramez Ayoub, et le maire de Sainte-Anne-des-Plaines, Guy Charbonneau. (Photo Claude Desjardins)

Prolongement de l’autoroute 19: des réactions qui oscillent entre satisfaction et cynisme

Personne ne sera surpris de l’apprendre, cette ixième annonce du prolongement de l’autoroute 19 jusqu’à Bois-des-Filion a été accueillie avec bonheur par tous ceux et celles qui ont porté ce dossier depuis de nombreuses années, mais aussi avec une certaine dose de cynisme.

Beaucoup ne se sont d’ailleurs pas gênés, sur les réseaux sociaux, pour taxer cette annonce d’opportunisme électoral, et le député de la CAQ pour la circonscription de Blainville, Mario Laframboise, suggère plutôt à ses concitoyens que les libéraux n’ont pas livré la marchandise depuis 15 ans, en matière d’infrastructures routières.

«Je n’en reviens tout simplement pas. Jean Charest et Julie Boulet étaient sur place, il y a huit ans presque jour pour jour, pour annoncer exactement le même projet. Philippe Couillard nous fait vivre exactement la même scène, aujourd’hui. Croit-il que les citoyens ont oublié et qu’ils n’ont pas remarqué son inaction des dernières années», d’exprimer ce dernier, par voie de communiqué, signalant au passage que ce projet demeurait une priorité pour sa formation politique.

En mode collaboration

«Enfin, le gouvernement concrétise les nombreuses annonces que nous avons eues au fil des ans», commentait pour sa part l’ex-maire de Bois-des-Filion et fondateur de la Coalition 19, depuis 12 ans, Paul Larocque. «Les citoyens m’interpellent quotidiennement depuis des années pour me dire qu’ils sont désabusés quant à la réalisation de l’A19 et à la longue on développe un certain cynisme», a-t-il convenu, pendant que la Coalition 19 indiquait aussi, par voie de communiqué, être bien consciente du caractère électoraliste de cette annonce, tout en se disant confiante quant à son aboutissement.

Le maire de Blainville et préfet de la MRC de Thérèse-De Blainville, Richard Perreault, préférait afficher une attitude positive et parlait davantage d’une grande nouvelle. «Nous sommes heureux de l’annonce du gouvernement. Nous l’accueillons positivement et nous allons travailler de concert avec le ministère des Transports pour assurer une réalisation dans les meilleurs délais», a-t-il déclaré.

Des enjeux sociaux et économiques

Dans un communiqué conjoint, les députés fédéraux de Thérèse-De Blainville et Rivière des Mille-Îles, Ramez Ayoub et Linda Lapointe, ont unanimement salué cette annonce tout en applaudissant la solidarité et la persévérance de tous les acteurs régionaux impliqués dans ce dossier depuis 45 ans.

Tous deux ont par ailleurs ajouté que le gouvernement du Canada s’était engagé, dans son dernier budget, à investir 33 milliards de dollars sur dix ans, dont 7,5 milliards de dollars pour le Québec, dans les infrastructures de transport collectif et de transport.

«Ces projets majeurs adressent des enjeux sociaux et économiques cruciaux pour la vitalité économique de la région tout autant que pour la qualité de vie de l’ensemble des citoyennes et citoyens. Au quotidien, nous sommes aux prises avec les problèmes de perte de temps, de pollution et de coûts directement liés à la congestion routière sur les voies rapides et à l’absence de mesures performantes en mobilité durable», ont-ils dit.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top