- PUBLICITÉ -
Naissance d’un mouvement contre la corruption municipale

Annick Hupperetz, co-présidente du Mouvement contre la corruption municipale.

Naissance d’un mouvement contre la corruption municipale

À Laval, les Laurentides et Lanaudière

La chef du parti Vision Action Sainte-Thérèse, Annick Hupperetz, et un citoyen de Boisbriand, Aymeric St-Marseille, sont à l’origine du Mouvement contre la corruption municipale Laval-Laurentides-Lanaudière, qui a déjà recruté tout près de 150 membres, via Facebook.

Le groupe entend faire pression sur certaines administrations municipales dûment ciblées afin de les sensibiliser à la nécessité de changer leurs façons de faire, notamment dans le processus d’attribution de contrats, et à  faire preuve de plus de transparence.

En entrevue téléphonique, Mme Hupperetz, qui a brigué en vain la mairie de Sainte-Thérèse, en 2009, affirme que ce regroupement est un mouvement citoyen avant tout. «Vrai, je suis chef d’une formation politique, mais notre parti n’est pas membre du Mouvement. D’ailleurs, personne n’a le droit d’afficher son parti politique sur notre page Facebook», précise-t-elle.

Quant à Aymeric St-Marseille, il était jusqu’ici journaliste pour le compte de la Télévision Régionale des Moulins (TVRM), mais on le connaît aussi comme un partisan de l’Équipe Saint-Jean, du nom de l’ex-mairesse de Boisbriand, Sylvie Saint-Jean, arrêtée par l’Escouade Marteau, au début du mois de février.

Toujours selon les informations obtenues auprès de Mme Hupperetz, le Mouvement contre la corruption municipale a tenu sa première réunion, mardi dernier. On y a formé le comité exécutif sur lequel elle siège désormais à titre de co-présidente, en compagnie de M. St-Marseille.

Mme Hupperetz indique que la raison d’être du Mouvement est de colliger des informations destinées à aider l’escouade Marteau dans ses enquêtes. On entend faire des demandes d’accès à l’information qui seront conséquentes de renseignements obtenus par des sources probablement anonymes et concernant les agissements jugés douteux de certains élus municipaux.

Il apparaît évident que les villes de Boisbriand et de Sainte-Thérèse seront sous la loupe du Mouvement. Des manifestations y sont d’ailleurs prévues les 2 et 3 mai prochains, en même temps que les séances régulières de ces conseils de ville. Contrairement à l’information qui circulait encore dans la journée du jeudi 17 mars, Mme Hupperetz indique qu’il ne sera pas question d’y demander la démission des mairesses Surprenant (Sainte-Thérèse) et Cordato (Boisbriand).

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top