- PUBLICITÉ -
Michael Ignatieff plaide en faveur des aînés

(Photo Yves Déry)

Michael Ignatieff plaide en faveur des aînés

L’Express libéral s’arrête à Deux-Montagnes

Le chef du Parti libéral du Canada (PLC), Michael Ignatieff, était de passage, le jeudi 26 août dernier, dans la circonscription de Rivière-des-Mille-Îles dans le cadre de sa tournée canadienne des différentes provinces, effectuée à bord de L’Express libéral.

Son arrêt a eu lieu dans une salle du Manoir Deux-Montagnes. Un peu plus d’une centaine de personnes, essentiellement âgées, étaient présentes pour écouter le discours du chef libéral. Dans la salle, il a fait son entrée, entouré de ses candidats des circonscriptions des Basses-Laurentides, sous les applaudissements des militants.

Dans un discours essentiellement en français, Michael Ignatieff a plaidé en faveur des personnes aînées et des aidants naturels. «Il n’y a pas seulement un gouvernement conservateur à Ottawa. Il y a surtout un gouvernement réactionnaire», a-t-il lancé en début de discours.

«Stephen Harper a laissé tomber le Québec. Cela fait maintenant 104 jours qu’il ne s’est pas montré dans cette province, et on l’attend encore. Les politiques des conservateurs vont à l’encontre du consensus du Québec. Quant à nous, nous sommes ici pour discuter d’un problème grave. Celui de la pauvreté chez les aînés au Québec», a-t-il dit.

Dans son discours, le chef libéral a présenté les différents engagements que son parti a l’intention de prendre en faveur des personnes aînées, advenant qu’ils prennent le pouvoir lors des prochaines élections. Parmi celles-ci, on propose de réformer les pensions pour les retraités en créant un Régime supplémentaire de pensions du Canada pour aider plus de Canadiens à épargner dans le cadre du régime national de pensions. Le PLC s’engage également à donner aux employés ayant perdu des fonds de retraite à la suite d’une faillite, la possibilité d’augmenter leurs avoirs de retraites grâce au Régime de pensions du Canada. «Il faut savoir que 75 % des gens n’ont pas de pension de retraite privée. Il faut changer ça», a-t-il indiqué.

Dans le même sens, le PLC s’engage à modifier la loi sur la faillite pour mieux protéger les régimes d’invalidité à long terme des Canadiens. «Pendant quatre années au pouvoir, Stephen Harper n’a rien fait, ni pour les aînés d’Hudson ni pour les futurs retraités, en ne prenant même pas la peine de discuter avec le gouvernement québécois des réformes qui pourraient être apportées aux régimes de retraite», a fait valoir le chef du PLC.

Au chapitre des aidants naturels, le chef du PLC a mentionné son intention d’apporter des améliorations à leur qualité de vie, par l’introduction de réformes pour soutenir leur apport à la société. «Il faut aider les aidants naturels. Notamment avec un crédit d’impôt», a-t-il proposé.

En plus des actions que le PLC a l’intention de prendre pour améliorer la condition de vie des aînés, Michael Ignatieff s’est engagé à bonifier le système de santé publique afin d’améliorer son fonctionnement. «Qui va négocier avec les provinces pour améliorer le financement de la santé?», a-t-il questionné.

En visite en zone bloquiste, le chef libéral n’a pas raté l’occasion de questionner la présence du Bloc québécois à Ottawa. «On veut aller vers les gens et expliquer nos idées. Il faut que les gens développent une confiance envers notre parti. Ce n’est pas avec le Bloc québécois que la situation va s’améliorer», a-t-il conclu.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top