- PUBLICITÉ -
Mettre Harper à la porte

Robert Frégeau

Mettre Harper à la porte

Stéphane Dion en visite dans Terrebonne-Blainville

Après avoir accueilli Denis Coderre, le candidat libéral dans Terrebonne-Blainville, Robert Frégeau, a invité Stéphane Dion, candidat dans Saint-Laurent–Cartierville.

Lundi dernier, les deux candidats ont donc profité du congé pascal pour aller à la rencontre des électeurs en vue des élections du 2 mai prochain. Leur message? Le Québec doit, s’il veut faire respecter ses demandes, mettre le gouvernement Harper à la porte et élire un gouvernement issu du Parti libéral du Canada.

«En faisant du porte-à-porte, nous avons la chance d’obtenir à chaud les impressions de l’électeur face au gouvernement Harper. On nous dit que celui-ci bafoue la démocratie en ne respectant pas le droit des Canadiens de savoir ce qui se passe réellement dans son administration. Je crois qu’il faut redonner espoir aux gens face à notre système démocratique et le Parti libéral du Canada est là pour ça», a mentionné Robert Frégeau.

Les deux candidats ont profité des rencontres pour prendre en note plusieurs demandes des citoyens du comté, notamment l’absence de débat concernant l’environnement. «Je tiens à rassurer les électeurs que je demeure porteur de ce dossier qui va au-delà de Kyoto. L’énergie renouvelable doit occuper une place grandissante et le Canada doit agir sur tous les fronts, soit produire plus d’énergie renouvelable et réduire l’empreinte écologique et les émissions de carbone liées à l’exploitation et à la consommation d’énergie fossile», a fait savoir Stéphane Dion.

Les deux hommes se sont déclarés surpris et satisfaits de l’accueil réservé à leur plate-forme électorale qui représente, selon eux, la seule alternative pour prendre le pouvoir.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top