- PUBLICITÉ -
Martin Drapeau appuie Sylvain Labelle et propose la formation du prochain conseil

(Photo Michel Chartrand)

Martin Drapeau appuie Sylvain Labelle et propose la formation du prochain conseil

Boisbriand

L’ex-candidat indépendant boisbriannais Martin Drapeau, qui est à l’origine de la pétition demandant le report de l’élection à Boisbriand, a annoncé cette semaine qu’il offrait son appui au candidat indépendant dans le quartier Labelle, Sylvain Labelle.

Des rencontres, le 1er et le 10 octobre, ont fait dire à M. Drapeau et M. Labelle qu’ils partageaient une vision commune sur plusieurs dossiers. «Le 15 octobre dernier, l’émission Enquête de Radio-Canada a créé un raz de marée politique à Boisbriand, affirme M. Labelle. Nous nous sommes réunis avec un groupe de citoyens et avons constaté que le processus électoral avait été bafoué dans notre ville. Le choix était évident pour nous. Demander le report des élections municipales afin d’avoir d’autres candidatures.»

M. Labelle a lui-même recueilli quelque 75 signatures auprès de ses concitoyens et il affirme qu’il inclura toutes les dépenses liées à cette pétition dans ses dépenses électorales. Par contre, au moment de l’entrevue, mercredi dernier, M. Drapeau n’avait pas été contacté par des représentants du Directeur général des élections en lien avec cette dépense.
«Nous n’avons pas le choix de vivre avec les candidats que l’on a actuellement, mais je ne voudrais surtout pas que l’échec de notre demande de report incite les gens à rester chez eux le jour du vote, affirme Martin Drapeau. Nous devons prendre position. Nous devons voter.»

La composition du prochain conseil municipal
«Il est clair que le contexte politique actuel à Boisbriand est favorable à un candidat indépendant comme lui, poursuit Martin Drapeau. Je crois même qu’une élection reportée à plus tard lui aurait attiré moins de votes que celle qui a lieu présentement. En ce qui me concerne, cela démontre que Sylvain Labelle a un grand sens de la démocratie. Cela confirme qu’il mérite ma confiance et celle des électeurs.»

Ce que souhaite Martin Drapeau, c’est un conseil municipal composé de quatre conseillers ou conseillères de l’équipe Sylvie St-Jean et trois autres du Ralliement des citoyens, en plus de Marlene Cordato à la mairie. Il estime en effet que Mme St-Jean n’est plus à même de diriger la Ville et qu’elle aurait dû démissionner, mais que Mme Cordato ne mérite pas d’obtenir la majorité au conseil municipal. Cette composition aurait donc pour effet de donner quatre voix à chacun des partis politiques à la table du conseil municipal, laissant ainsi la balance du pouvoir à Sylvain Labelle, que M. Drapeau souhaite voir être élu dimanche soir.
«Je dois ajouter que, outre Sylvain Labelle, je ne cautionne pas les candidats proposés, mais sur une base strictement numérique, ce scénario serait le moins pire des choix pour la ville de Boisbriand. Je peux vous dire que je l’aiderai à assumer pleinement ce rôle et à assainir la politique à Boisbriand», dit M. Drapeau, qui affirme que cette composition du conseil municipal ferait de M. Labelle «l’élu le plus important de notre ville.»

Lorsqu’on lui souligne qu’une telle position est inusitée, Martin Drapeau affirme qu’il s’agit d’une solution inhabituelle à une situation inhabituelle: «Je veux seulement que les gens sortent et aillent voter, pas seulement les gens du quartier de Sylvain Labelle», dit-il.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top