- PUBLICITÉ -
Marlene Cordato candidate à la mairie

(Photo Yves Déry)

Marlene Cordato candidate à la mairie

Élections municipales à Boisbriand

La chef du Ralliement des citoyens de Boisbriand (RCB), Marlene Cordato, se porte candidate à la mairie, aux élections municipales du 1er novembre. Mme Cordato a officiellement dévoilé ses intentions, vendredi dernier, devant une quarantaine de ses proches réunis pour l’occasion à la Maison des citoyens de Boisbriand.

Cette annonce vient mettre un terme à bien des rumeurs concernant le RCB. Tout d’abord, Marlene Cordato avait annoncé, il y a quelques semaines, son intention de continuer en politique municipale, mais elle disait être toujours en réflexion quant à sa volonté de poursuivre son engagement en tant que conseillère ou à se lancer en tant que candidate à la mairie. Ensuite, des rumeurs circulaient sur la possibilité que Linda Lapointe, ex-députée adéquiste de Groulx, devienne chef du parti. Mme Lapointe était d’ailleurs présente, vendredi dernier, lors de l’annonce.

Marlene Cordato réside à Boisbriand depuis 1990. Elle a été membre du comité d’école Gaston-Pilon, à Boisbriand, et présidente du Comité de parents de la Commission scolaire Sainte-Thérèse, du milieu jusqu’à la fin des années 1990. Elle a aussi agi comme présidente du conseil d’établissement de l’école Saint-Gabriel, à Sainte-Thérèse, de 1999 à 2002. Elle a déjà occupé le poste de coordonnatrice du Club de soccer Boisbriand.

Mme Cordato dit compter sur une famille solidaire. Elle se considère «forte de défis formateurs» et explique ainsi ce qui la pousse à relever ce nouveau défi: «Une grande et constante implication dans ma communauté, une grande expérience administrative et des années d’expérience au conseil municipal m’y préparent; la volonté de faire m’habite et, enfin, j’ai l’intime conviction que c’est à la mairie que je fournirai dorénavant le meilleur de moi-même au bénéfice de notre Ville de Boisbriand.»

Déclarant aimer plus que tout la ville de Boisbriand et sa population, la candidate a décoché quelques flèches vers la mairesse Sylvie Saint-Jean. Elle estime que l’administration en place à l’hôtel de ville «tourne à vide, sans être capable d’initier le moindre projet rassembleur. C’est dire le travail qu’il reste à faire pour redonner à Boisbriand sa fierté, son dynamisme et l’expression de son plein potentiel. Voilà essentiellement le défi que je me suis fixé. Une affaire d’équipe.»

Parlant d’équipe, Marlene Cordato n’a pas l’intention de dévoiler le nom de ses candidats à court terme, vacances d’été obligent, mais des annonces sont prévues pour le début du mois d’août. Son collègue Patrick Thifault comptera vraisemblablement parmi les premiers candidats annoncés officiellement. «Bien sûr, je ne serai pas seule pour proposer à la population le véritable changement qui s’impose, dit-elle. C’est à la tête d’une équipe complète de candidates et candidats que je le ferai. J’aurai bientôt I’occasion de revenir sur ce volet fondamental de la campagne qui s’amorce aujourd’hui.» Elle affirme que sa motivation est: «si on veut faire du changement, il faut se lever et le faire».

Le RCB a aussi lancé officiellement son site Web, le ralliementboisbriand.org. Nouvelles tendances obligent, le site Web présente un lien vers une page Facebook. Le RCB a même créé un message de la candidate à la mairie sur YouTube.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top