- PUBLICITÉ -
Mario Lavallée est arrêté par la SQ

Mario Lavallée Est Arrêté Par La Sq

Mario Lavallée est arrêté par la SQ

Ex-conseiller indépendant à Boisbriand

Conseiller municipal à Boisbriand depuis 2005, défait aux élections municipales du 5 novembre dernier, Mario Lavallée a été arrêté par la Sûreté du Québec, vendredi. Selon les informations obtenues, il aurait copié des dossiers appartenant à la Ville avant de laisser sa place à son successeur.

Conseiller municipal à Boisbriand depuis 2005, défait aux élections municipales du 5 novembre dernier, Mario Lavallée a été arrêté par la Sûreté du Québec, vendredi. Selon les informations obtenues, il aurait copié des dossiers appartenant à la Ville avant de laisser sa place à son successeur.

«Un homme de 65 ans a été arrêté puis libéré sous promesse de comparaître pour utilisation non autorisée d’un ordinateur» , a simplement confirmé Marc Tessier de la Sûreté du Québec.

Il a ajouté qu’une perquisition avait été menée au domicile du suspect, que du matériel informatique y avait été saisi et que celui-ci serait analysé.

«Je n’émettrai aucun commentaire» , a pour sa part lancé M. Lavallée, questionné à ce sujet, lundi. Son passage devant la cour est prévu pour le 29 novembre.

Déception

À la Ville de Boisbriand, la mairesse Marlene Cordato s’est dite déçue du geste reproché à Mario Lavallée. Rappelant dans un communiqué de presse expédié aux médias, mardi, que le conseiller indépendant a été arrêté pour avoir présumément copié illégalement des informations confidentielles concernant, entre autres, l’exercice budgétaire 2018 et les projets à venir sous l’administration du nouveau conseil municipal, elle affirme que cette infraction a été signalée le 16 novembre dernier.

«Considérant qu’à trois reprises, soit en 2005, 2009 et 2013, M. Lavallée déclarait sous serment qu’il exercerait ses fonctions de conseiller avec honnêteté et justice dans le respect de la loi et du Code d’éthique des élus municipaux de la Ville de Boisbriand, la situation est décevante. Un élu doit avoir un comportement exemplaire; dans la victoire comme dans la défaite» , affirme Mme Cordato qui ajoute avoir pris les mesures nécessaires afin que les informations acquises illégalement ne soient pas partagées.

«Nous ne pouvons pas donner plus de détails sur ce dossier qui est maintenant entre les mains de la justice» , a conclu la mairesse de Boisbriand.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top