- PUBLICITÉ -
Marche pèlerine dans les sentiers du Domaine-Vert

Photo Christian Asselin - Les membres du comité de la Marche pèlerine invitent la population à venir marcher le 26 mai, et ce, beau temps, mauvais temps.

Marche pèlerine dans les sentiers du Domaine-Vert

Un mini Compostelle à Mirabel

Le 26 mai prochain, sur le coup de 7 h, la population est invitée à participer à une marche pèlerine qui se déroulera en grande partie dans les sentiers du Parc du Domaine-Vert, à Mirabel, sur une distance de 16 kilomètres. On guidera alors les participants à «aller vers soi».

Bien que la distance à parcourir ne soit en rien comparable aux centaines de kilomètres que doivent marcher les pèlerins pour se rendre à Compostelle, il s’agit tout de même d’une belle occasion pour ceux et celles qui ont déjà caressé ce rêve, d’entreprendre le chemin de Compostelle, d’évaluer leurs capacités physiques.
«En 2010 au Québec, il y avait 6 chemins de pèlerinage inspirés de Compostelle. Aujourd’hui, on en compte 23! L’expérience débouche sur un large éventail de sensibilité religieuse et spirituelle», de dire Lucie Ménard, du comité de la Marche pèlerine, un comité issu d’un groupe de chrétiens qui se rencontre sur une base régulière à l’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Blainville pour méditer.
Un nouveau parcours
Lors de la première édition de la Marche pèlerine, en 2016, l’événement s’était déroulé sur la piste cyclable du P’tit Train du Nord, de Blainville à Saint-Jérôme, où, une fois arrivés, après avoir parcouru 20 kilomètres, les marcheurs devaient franchir la porte de la Miséricorde.
«Les gens étaient contents et fiers d’avoir complété le parcours. Certains pensaient ne jamais être en mesure d’y arriver, mais ils se sont dépassés et pour eux, c’était un accomplissement personnel», de dire Claire De La Mirande, membre du comité.
Pour cette 2e édition (l’événement n’a pas eu lieu en 2017), on a choisi un parcours moins linéaire que Le P’tit Train du Nord, et plus naturel, en conviant les participants à l’école Henri-Dunant de Blainville, d’où se fera le départ. On se rendra ensuite à l’entrée du parc du Domaine-Vert.
«Du chalet d’accueil, d’ajouter Mme De La Mirande, on se dirigera alors vers Saint-Augustin, à travers le parc, dans un sentier large, sur une dizaine de kilomètres, jusqu’à la petite Côte des Anges. Nous marcherons en silence, ce qui amènera à une démarche d’intériorité.»
L’arrivée se fera à l’église Saint-Augustin de Mirabel. Après de brèves discussions entre les participants, un léger goûter sera servi. On estime à 4 h 30 le temps nécessaire pour parcourir les 16 kilomètres entre Blainville et Saint-Augustin. Vers 13 h donc, l’événement sera terminé.
À noter que les marcheurs devront retourner chez eux par leurs propres moyens. Ceux qui voudront par ailleurs joindre le groupe au chalet d’accueil du Parc du Domaine-Vert vers 9 h, afin de raccourcir la distance, pourront le faire.
Séances d’entraînement supervisées
Des séances d’entraînement à la marche se dérouleront à tous les mardis soirs et samedis matins d’ici le départ. Jacques Hébert, qui a marché le chemin de Compostelle à trois reprises, sera sur place les mardis 1er, 8 et 15 mai pour prodiguer des conseils sur les techniques de marche. Les personnes intéressées doivent se présenter au bout de la 22e avenue à Blainville, dans le stationnement du terrain de soccer.
Une soirée d’informations est également prévue le jeudi 3 mai à 19 h à l’église Saint-Rédempteur, située au 421, boulevard Curé-Labelle à Blainville.
Pour s’inscrire ou en apprendre davantage, il faut visiter le [paroissesaintefamille.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top