- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Logements sociaux: appel aux élus municipaux

Collectif des Laurentides pour un Québec sans pauvreté

Les membres du Collectif des Laurentides pour un Québec sans pauvreté lancent un appel aux élus municipaux de la région. Le but: mobiliser les acteurs locaux à propos du manque de logements sociaux dans les quatre coins des Laurentides.

Pour faire entendre leurs voix, les membres ont l’intention d’assister à la prochaine rencontre de la Conférence régionale des élus (CRÉ) du mois de janvier.

Par l’entremise du directeur général de la CRÉ, le Collectif a remis une lettre pour expliquer l’ensemble de ses revendications. Le Collectif y réclame notamment, «que la CRÉ mette en place un comité d’élus municipaux ayant pour mandat de définir un plan d’action clair pour agir avec détermination dans le dossier des logements sociaux.»
«Depuis plusieurs années, se loger au Québec coûte de plus en plus cher, les loyers augmentent plus vite que le salaire minimum et l’aide sociale, et un nombre grandissant de personnes doivent couper sur la nourriture, les médicaments ou le transport pour garder leur logement», peut-on lire dans la lettre envoyée à la CRÉ.

En 2003, une étude du Réseau des femmes des Laurentides révélait les besoins à combler. Alors que la région comptait un total de 3 277 unités de logements sociaux, il y avait 1 126 ménages sur la liste d’attente. Dans le même sens, d’après une analyse réalisée par le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), un grand nombre de personnes et de familles sont condamnées à consacrer jusqu’à 80 % de leur revenu uniquement pour se loger.
À l’échelle régionale, la Société d’habitation du Québec dévoilait, en juin 2008, que les Laurentides comptaient beaucoup moins de logements sociaux (de types HLM, COOP, OBNL) que les autres régions du Québec. Il était démontré que seulement 14 ménages sur 1 000 avaient obtenu de l’aide via ses programmes, comparativement à 25 sur 1 000 dans l’ensemble de la province.

Pour remédier à cette situation, le Collectif désire rappeler aux membres de la CRÉ des Laurentides, l’urgence d’investir dans le logement social. Pour l’organisme, le logement social est une infrastructure au même titre que les ponts et les routes. «Comme les statistiques l’ont montré avec éloquence, les personnes touchées sont très nombreuses et attendent que des actions concrètes soient posées dans les plus brefs délais. Cela touche au plus élémentaire de leurs droits et nous estimons qu’il s’agit d’une priorité absolue», peut-on lire dans le communiqué du Collectif.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top