- PUBLICITÉ -
L’intimidation à tout âge

(Photo Michel Chartrand)

L’intimidation à tout âge

Séance d’information pour les aînés de Blainville

Pour venir en aide aux personnes aînées de la municipalité de Blainville, les différents intervenants du milieu de l’intervention communautaire ont mis l’épaule à la roue pour l’organisation d’une séance d’informations, le jeudi 26 mars dans la salle du conseil municipal de l’hôtel de ville.

Pour l’occasion, le comité organisateur a présenté un court-métrage intitulé Madelaine. Le film présentait un scénario d’intimidation envers une personne âgée.

Pourquoi organiser une séance d’information sur l’intimidation envers les personnes âgées? Pour le policier interventionniste du Service de police de Blainville, Frédéric Savoie, le phénomène connaît une progression. «Les personnes âgées et leur entourage sont nos yeux et nos oreilles pour les personnes qui sont victimes d’intimidation. Par ailleurs, l’intimidation envers les personnes âgées est beaucoup plus répandue que l’on peut le penser», dit-il.

Qu’est-ce que l’intimidation envers les personnes âgées? Selon le policier, il existe plusieurs formes d’intimidations. «Je propose souvent aux gens de m’appeler pour discuter d’une situation particulière», mentionne-t-il.

Parmi les différentes formes, notons que la plus courante est l’intimidation venant des proches et de la famille. Souvent vulnérable, en perte d’autonomie et isolée, la personne âgée s’en remet souvent à un proche pour l’aider dans ses différentes obligations. Par exemple, pour effectuer un déplacement, une personne âgée peut demander à un membre de son entourage de l’aider, toutefois, la situation devient problématique si le proche exige une rémunération ou une compensation pour son action.
«Souvent, l’intimidation commence quand la personne met de la pression pour recevoir de l’argent», explique le policier, précisant que l’intimidation est souvent effectuée de façon sournoise envers l’aîné.

Parmi les principaux problèmes reliés à l’intimidation, les personnes âgées ont souvent honte, ou encore éprouvent de la peur envers la situation. Ce qui a pour conséquence que la situation n’est pas dénoncée. «Quand ça touche les enfants, les personnes âgées éprouvent de la culpabilité», dit-il.

En guise de solution, le policier recommande de ne pas hésiter à demander de l’aide sous forme de conseils ou d’écoute à une autre personne. «Je suis disponible pour aider. Je peux aller rencontrer la personne et discuter avec elle», dit-il.

Parmi les autres formes d’intimidation, le policier a parlé des abus. En guise d’exemple, M. Savoie a mentionné les cas ou un entrepreneur privé exigeait des sommes d’argent déraisonnables pour l’exécution d’un contrat. «Appelez-moi quand vous avez des entrepreneurs qui veulent vous vendre des contrats déraisonnables. Je peux vous donner des conseils», offre le policier. Pour plus de détails concernant les services et les recours possibles, n’hésitez pas à contacter le Service de police de Blainville.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top