- PUBLICITÉ -
Les étudiants de Lionel-Groulx présentent leurs créations

Photo Christian Asselin - Entourant l’enseignant Martin Lamoureux et le député de Groulx, Claude Surprenant, on reconnaît des étudiants du cours de chimie de l’alimentation, de même que certains des entrepreneurs qui ont participé au projet de transformation alimentaire.

Photo Christian Asselin - L’une des équipes a même confectionné des boissons énergisantes à base de sirop d’érable.
Photo Christian Asselin - Du caramel…
Photo Christian Asselin - Martin Lamoureux, enseignant.

Les étudiants de Lionel-Groulx présentent leurs créations

Transformation alimentaire

Comme ils le font chaque année depuis l’hiver 2015, les étudiants du collège Lionel-Groulx inscrits au cours de chimie de l’alimentation avaient pour mission de transformer certains produits d’entreprises locales pour en faire de nouveaux produits susceptibles d’être mis en marché. Le 4 avril, ils ont présenté leurs créations.

C’est en présence des entrepreneurs, de membres du personnel et du député de Groulx, Claude Surprenant, tous invités par l’enseignant du cours de chimie de l’alimentation et instigateur de ce projet, Martin Lamoureux, que les étudiants ont fait goûter leurs œuvres culinaires.
«Ce projet est né de la visite de François Chartier comme conférencier au collège en 2009. Il y était venu pour présenter son livre Papilles et molécules», a expliqué M. Lamoureux qui, inspiré par cette visite, a élaboré, à l’hiver 2010, un projet de fins d’études en cuisine moléculaire.
«Depuis l’hiver 2013, a ajouté l’enseignant, les projets en cuisine moléculaire sont inclus au cours de chimie de l’alimentation à raison de 5 heures par semaine de contenu théorique.»
Jujubes et compagnie
Les «dents sucrées» ont été bien servies lors de la dégustation qui a suivi chacune des présentations des étudiants, le 4 avril. Jujubes au miel et au gin, élaborés avec la collaboration d’Intermiel, vinaigrettes à l’érable conçues en partenariat avec Aux Saveurs du printemps, caramels à tartiner à l’érable et au chaga, réalisés de concert avec Les Gourmandises de la Phare et Chaga-Nature, et une sauce BBQ au porter impérial de la brasserie Brasseurs Illimités ne sont là que quelques-uns des produits goûtés par les convives.
«Pour faire notre vinaigrette, ont expliqué Laurence Filiatrault, AnnLaurie Lavigne, Richema Metellus et Pascale Giroux, nous sommes parties avec trois recettes qui étaient connues. Celle qui contenait la moutarde de Dijon a été éliminée tout de suite puisque nous trouvions le goût plus hivernal qu’estival.»
Les deux recettes conservées étaient succulentes. Non seulement les nombreux invités ont-ils été impressionnés par cette touche qui venait agrémenter un simple morceau de laitue, mais les propriétaires d’Aux Saveurs du printemps, leur partenaire, l’ont été tout autant, envisageant même de commercialiser le produit afin qu’il se retrouve éventuellement sur les tablettes des supermarchés de la région (voir autre texte en page 4).
Pour arriver à mettre en œuvre ce projet qui le passionne, Martin Lamoureux approche régulièrement les entreprises locales afin qu’elles s’impliquent. Depuis les tout débuts du projet, celles qui ont accepté son invitation n’ont pas été déçues puisqu’elles ont ainsi eu l’opportunité de tester de nouveaux produits nés de la transformation alimentaire, ce qu’elles n’auraient pas eu le temps de faire autrement.
Pour faire partie du projet, il suffit de contacter Martin Lamoureux en communiquant avec le collège. Pour en apprendre davantage: [clg.qc.ca].

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top