- PUBLICITÉ -
Le troglodyte familier

Photo Dario Sanches, Wikimedia:

Le troglodyte familier

Petit de taille, fort en voix

Queue relevée, poitrine blanche, dos brun tapissé de petits carrés, le troglodyte familier habite dans les jardins, les bosquets et les arbres en lisière de forêts.

D’une envergure d’à peine douze centimètres, le troglodyte familier est l’un des plus petits oiseaux du Québec.

Petit de taille, mais puissant en voix! Son chant gazouille une cascade de notes ascendantes se terminant par une finale descendante. Pour notre plus grand plaisir, il pousse son chant joyeux toute la journée, même sous le soleil du midi.

Son nom latin Troglodytes aedon évoque son chant mélodieux, aedon signifiant rossignol.

Oiseau alerte et vif, le troglodyte se met à la tâche dès son arrivée, en avril ou mai, selon les régions au Québec.

Le mâle cueille et déniche des nuées de brindilles afin de remplir les cavités de son territoire. Ce manège a pour but d’attirer la femelle. Celle-ci surgit un jour et inspecte les différents nids embryonnaires. Elle en choisit un et terminera la construction en apportant sa touche personnelle. Après l’union, elle pondra de six à huit œufs. Elle couve seule les œufs. Après l’éclosion, les deux parents nourrissent les jeunes.

Cavités insolites et maisonnette

Le troglodyte familier opte la plupart du temps pour une cavité naturelle dans un arbre. Il peut adopter aussi un creux insolite comme une boîte à lettres, un gros pot de fleurs, un bout de métal, un orifice sur un tracteur de ferme ou autres objets singuliers. Aussi, on a déjà observé notre vaillant oiseau tentant de nicher dans une poche de pantalon oublié sur une corde à linge!

Il loge aussi dans des nichoirs artificiels. On peut acheter une maisonnette à troglodyte dans une boutique spécialisée en matériel ornithologique ou dans un centre de rénovation.

On peut également en fabriquer une avec du bois. Les dimensions de cette cabane sont généralement de 15 cm de largeur et 20 cm de hauteur, avec une ouverture ronde de 2,5 à 3 cm de diamètre. Elle doit être installée entre trois et six mètres de hauteur. On conseille d’éviter d’enjoliver son nichoir avec des vernis et des teintures, produits néfastes pour les oiseaux.

Si vous attirez le troglodyte chez vous, vous avez de bonnes chances qu’il revienne l’année suivante, l’oiseau étant fidèle à son territoire.

Malgré sa taille mince, il est assez belliqueux face aux autres oiseaux. Il défend farouchement son petit territoire, d’une superficie d’environ 100 m par 100 m, en pourchassant les autres mâles et les autres espèces.

Il peut même parfois détruire les oeufs ou tuer les oisillons des autres espèces qui vivent dans le même secteur.

Il appartient à la famille des troglodytidés, des oiseaux insectivores pourvus d’un bec long et fin. Outre le troglodyte familier, on peut observer au Québec quatre autres représentants de ce groupe: le troglodyte des marais, le troglodyte à bec court, le troglodyte de Caroline et le troglodyte des forêts (appelé auparavant troglodyte mignon).

Ces oiseaux fréquentent les régions du sud du Québec, sauf le troglodyte des forêts qui étend son aire de répartition jusqu’à la Baie James.

Tous les troglodytes aménagent leur nid dans des trous ou autres cavités et s’activent près du sol. Ils se tiennent à l’abri dans les tas de branches, les haies et les buissons.

La plupart sont des chanteurs émérites qui apportent la joie de vivre dans notre quotidien.

Journaliste indépendant pour divers magazines et autodidacte dans l’apprentissage de l’ornithologie, Bernard Cloutier est vice-président de la Société ornithologique de Lanaudière. Il est aussi conférencier et rédacteur en chef du bulletin L’Oriole, publié par cet organisme. Pour lui écrire: b.clou@hotmail.com

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top