- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Le Service de police de Terrebonne dresse un bilan positif des opérations effectuées cet été

Sécurité dans les parcs et espaces verts publics

Le Service de police de Terrebonne–Sainte-Anne-des-Plaines–Bois-des-Filion a tenu un point de presse afin de tracer le bilan des différentes opérations effectuées cet été dans les parcs et espaces publics du territoire desservi.

Des opérations qui se sont déroulées depuis la fin avril et jusqu’à la mi-septembre et qui visent essentiellement à procurer une sécurité accrue dans ces lieux.
«Terrebonne est la quatrième plus grande ville dans la grande région de Montréal et nous devons nous adapter aux besoins et aux attentes de la population qui se développe constamment. Aujourd’hui, nous pouvons clairement démontrer que les différentes opérations effectuées cet été ont lancé un message clair: sur le territoire, c’est tolérance zéro envers tout comportement indésirable ou acte criminel», a expliqué le directeur du Service de police, Guy Dubois.

Plusieurs projets distincts se sont donc déployés dans le cadre de cette opération. Au total, les agents se sont déplacés plus de 4 100 fois dans près de 120 parcs, ce qui a mené à l’émission de 126 constats d’infraction pour avoir enfreint la réglementation municipale. Également, dans le cadre de son projet Quiétude, une escouade de policiers en civil chargée de lutter contre le trafic de stupéfiants a procédé à plus de 285 arrestations et fait des saisies totalisant plus de 60 000 $, en plus de procéder à quelque 1 300 visites dans les parcs, et ce, sur l’ensemble du territoire.

Parallèlement aux opérations policières majeures, la police de Terrebonne a mis sur pied un programme d’information appelé Visibilité, lequel permet aux agents de la section prévention, à l’intérieur d’opérations particulières, planifiées ou non, de rencontrer les gens afin de leur expliquer le but de l’opération. Une façon, statue le directeur adjoint du Service de police, Marc Brisson, de diminuer les craintes des citoyens et d’éviter que les fausses rumeurs ne se répandent.

Parc à l’œil

Un nouveau programme de prévention (Parc à l’œil) a également vu le jour cet été, incitant les résidants demeurant autour des parcs et espaces verts à dénoncer tout comportement suspect. Un dépliant rédigé à leur intention leur explique d’ailleurs comment agir face aux actes de délinquance. «Les citoyens sont nos yeux et nos oreilles. Ils ne devraient jamais hésiter à nous contacter», a insisté l’agent Dubois.

Par ailleurs, interrogé sur le fait que la mairesse sortante de Sainte-Anne-des-Plaines s’était engagée, dans un prochain mandat, à faire appel à une agence de sécurité afin de surveiller les allées et venues dans les parcs et faire respecter les heures de fermeture, M. Dubois a souligné que cette pratique avait déjà cours à Terrebonne, mais a aussi insisté sur le fait que seuls les policiers ont le pouvoir d’intervenir en cas d’infraction.

Enfin, le directeur du Service de police a profité de la tribune pour faire un bilan de leur participation à l’escouade régionale mixte Gangs de rue Laval–Rive-Nord. Bien qu’aucun gang de rue ne soit actif sur le territoire, 27 arrestations ont tout de même été enregistrées, en plus de plusieurs saisies de drogue, argent et une arme à feu, pour une valeur totale de 21 000 $.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top