- PUBLICITÉ -
Le Conseil des bassins versants des Mille-Îles ouvre ses portes à Rosemère

Louis Tremblay, chargé de projet, et Elsa Dufresne-Arbique, directrice, posent en compagnie de Denise Cloutier, présidente du COBAMIL.

Le Conseil des bassins versants des Mille-Îles ouvre ses portes à Rosemère

Organisme dédié à la préservation de la ressource «eau»

Après son assemblée de fondation tenue en mars 2010, c’est finalement le 2 août dernier que le Conseil des bassins versants des Mille-Îles (COBAMIL) ouvrait officiellement ses portes, à Rosemère.

Organisme de concertation dédié à la préservation de la ressource «eau», le COBAMIL emploie actuellement deux personnes, soit Elsa Dufresne-Arbique, à la direction et Louis Tremblay, à titre de chargé de projet.

Trente-neuvième organisme du genre sur 40 à naître au Québec, le COBAMIL représente un vaste territoire constitué de quatre MRC (Les Moulins, Mirabel, Thérèse-De Blainville et Deux-Montagnes) et dix-huit municipalités. Il couvre les berges nord de la rivière des Mille-Îles ainsi que les bassins versants des rivières du Chêne, du Chicot, aux Chiens, Mascouche de même que les ruisseaux Rousse et Lacorne. «Bien qu’aucun lac ne soit présent sur le territoire, les défis ne manqueront pas pour les deux employés et les vingt-quatre administrateurs de l’organisme», indique la directrice de l’organisme, Mme Dufresne-Arbique.

Mandat et mission

Présidé par Denise Cloutier, le conseil d’administration est composé de nombreux acteurs de l’eau, issus des milieux municipaux, associatifs et économiques. Leur but? Trouver des solutions durables visant l’amélioration de la qualité des cours d’eau et des écosystèmes.

«L’équipe du COBAMIL aura pour premier mandat de caractériser le territoire sous ses aspects environnementaux, géographiques, démographiques et économiques afin de mieux diagnostiquer les enjeux et problématiques reliées à l’eau. À partir de ce portrait, un plan directeur de l’eau (PDE) sera élaboré, de concert avec les acteurs locaux, puis mis en œuvre», explique Mme Dufresne-Arbique.

À titre de rappel, le mandat de l’organisme consiste à rassembler acteurs et usagers de l’eau qui œuvrent à l’intérieur d’un même bassin versant autour de tables de concertation. Le COBAMIL n’est donc pas un groupe environnemental, mais plutôt un organisme de planification et de coordination des actions en matière de gestion de l’eau. «Une action concertée et cohérente de tous les acteurs de l’eau est certainement une approche prometteuse et porteuse de meilleurs résultats sur la qualité de notre plus précieuse ressource», de conclure la directrice.

Le bureau de l’organisme est situé au 400, chemin de la Grande-Côte, bureau 102, à Rosemère. Pour plus d’information, composez le 450-818-8565 ou par courriel, à info@cobamil.ca.

Qu’est-ce qu’un bassin versant?

Il s’agit d’un territoire dont les eaux (pluie, lacs, ruisseaux, etc.) aboutissent dans une même rivière ou un même exutoire (la rivière des Mille Îles dans le cas présent). On peut comparer un bassin versant à un vaste entonnoir dont les contours correspondent à des hauts reliefs aussi appelés ligne de partage des eaux.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top