- PUBLICITÉ -
Le Centre d’action bénévole Solange-Beauchamp bientôt en panne de service?

(Photo Yves Déry)

Le Centre d’action bénévole Solange-Beauchamp bientôt en panne de service?

Pénurie de bénévoles

Le ton est peut-être alarmiste, il n’en demeure pas moins que le Centre d’action bénévole Solange-Beauchamp (CABSB) vit présentement des heures difficiles alors que la rentrée automnale est marquée par un cruel manque de bénévoles.

«Comme notre nom l’indique, tous nos services sont assurés par des bénévoles. Ce qui nous place dans une situation aussi louable que précaire. Après avoir expérimenté différentes avenues de recrutement, différentes activités de visibilité, nous nous retrouvons avec une pénurie de bénévoles. Vous déduisez donc que pour nous, le manque de bénévoles égale panne de service», a d’emblée mis en lumière le directeur général de l’organisme, Mario Bruneau.

De fait, 132 bénévoles ont évolué dans les différents services de l’organisme au cours de l’année 2009-2010, dont 36 nouveaux, pour un total de 14 883,76 heures. Ce qui se révèle nettement insuffisant étant donné le nombre de demandes qui, à l’inverse, ne cesse d’augmenter. «Ce que nous souhaitons, c’est sensibiliser notre population à notre cause. Nous prenons ce que les gens auront à nous offrir. Même si c’est juste une heure ou deux par semaine. Nous sommes très flexibles. En échange, nous devons pouvoir compter sur la parole de nos bénévoles», explique M. Bruneau.

Envie de vous impliquer?

Rappelons que la mission de l’organisme consiste à promouvoir l’action bénévole dans les différents secteurs de l’activité humaine et de susciter une réponse à des besoins du milieu. Quatre champs d’action englobent les démarches du CABSB, soit le développement de l’action bénévole et communautaire, le support aux bénévoles, le support aux organismes et les services aux individus. C’est dans ce dernier champ d’action que le manque de bénévoles se fait le plus durement sentir, alors que les effectifs en place ne suffisent plus à répondre à la demande, forçant même les dirigeants à refuser certaines demandes, notamment au niveau du transport médical et de la livraison des repas dans le cadre de la popote roulante. D’abord, parce que les demandes sont à la hausse, ensuite parce que le nombre de bénévoles est à la baisse. «Sans compter qu’il faut faire attention de ne pas essouffler nos bénévoles en place», souligne à son tour Céline Vinet, responsable des bénévoles et des activités spéciales.

Autre constat, le départ des bénévoles âgés. «Beaucoup de nos bénévoles sont des personnes âgées. Comme certaines de ces personnes font du bénévolat cinq jours par semaine, il nous faut souvent trouver cinq nouvelles personnes, à raison d’une journée par semaine chacune, pour la remplacer», démontre M. Bruneau. Si certains affichent la jeune vingtaine alors que d’autres ont atteint le seuil des 80 ans, sachez que la moyenne d’âge des bénévoles en place se situe à 62 ans. Des femmes pour la plupart, mais pas exclusivement.

Si l’idée de vous impliquer auprès du Centre d’action bénévole Solange-Beauchamp, selon vos disponibilités et intérêts, vous sourit ou si vous désirez davantage d’information, composez le 450-430-5056. Des essais ou des jumelages peuvent être envisagés, de même que l’accompagnement d’un bénévole en place afin de mieux comprendre la tâche.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top