- PUBLICITÉ -
Le CEFRIO teste une nouvelle approche de service aux aînés

(Photo Yves Déry)

Le CEFRIO teste une nouvelle approche de service aux aînés

Lancement du projet Génération @

Le Centre francophone d’informatisation des organisations (CEFRIO) a donné, la semaine dernière, le coup d'envoi de la phase expérimentale de son projet Génération @ en rendant disponible, à la Place des aînés de Laval, L'Accompagnateur. Il s'agit d'une nouvelle approche de service qui tient à la fois du comptoir, du téléphone et de l'Internet et qui contribuera à encourager les aînés à utiliser et à s'approprier les technologies de l'information.

«À notre grande surprise, en 2009, 47 % des aînés québécois étaient présents sur Internet», a révélé, à cette occasion, Jacqueline Dubé, présidente-directrice générale du CEFRIO. À l’inverse, des groupes de discussion et un sondage mené récemment par le CEFRIO auprès de 2 000 seniornautes québécois (c’est-à-dire des internautes de 55 ans et plus) révélaient que 80 % de ces personnes estimaient qu’elles n’étaient pas à un niveau avancé en matière d’utilisation des nouvelles technologies et d’Internet.

Selon Mme Dubé, l’accompagnement personnalisé représente le mode de formation que souhaitent 44 % des seniornautes, et ce, quel que soit leur niveau d’habileté. «À la lumière de ces résultats, nous avons opté pour L’Accompagnateur, qui favorise cette approche d’apprentissage. Nous croyons que cela contribuera à maximiser nos chances de réussite», a-t-elle ajouté.

La convivialité technologique au service des aînés

Menée auprès d’aînés de Laval, notamment des membres de la Place des aînés, cette expérimentation permettra, notamment, aux utilisateurs d’obtenir de l’information sur les programmes et les services offerts aux aînés par le gouvernement du Québec, de clarifier une situation auprès d’un représentant du ministère du Revenu ou, encore, de poser des questions concernant le dépôt direct à un agent de la Régie des rentes du Québec. Mise à leur disposition, une caméra document leur permettra, par exemple, de présenter une pièce d’identité ou montrer tout autre document d’intérêt, le cas échéant.

Placée sous la responsabilité de Magda Fusaro, de l’Université du Québec à Montréal, une équipe de chercheurs recueillera sur place les impressions des aînés participants, afin d’identifier les obstacles rencontrés pendant leur utilisation de L’Accompagnateur.

En parallèle, le chercheur Christian Boudreau, de l’École nationale d’administration publique (ENAP), évaluera en quoi ce nouvel outil pourrait améliorer l’offre de service des organisations participant à l’expérimentation. «Cette initiative s’inscrit en lien direct avec la mission du CEFRIO qui consiste à aider les organisations du Québec à s’approprier efficacement les technologies de l’information pour susciter l’innovation sociale», a fait valoir Mme Dubé.

Précisons, en terminant, que l’ensemble des résultats des groupes de discussion et du sondage effectué auprès des 2 000 seniornautes sera dévoilé à l’automne prochain. Réalisée en collaboration avec Léger Marketing et Impact Recherche, cette enquête visera à décrire les usages que les aînés font d’Internet et des nouvelles technologies, et de comprendre ce qui en motive ou en freine l’utilisation.

Pour en savoir davantage, visitez le [www.cefrio.qc.ca] ou composez le 514-840-1245.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top