- PUBLICITÉ -
Les maisons de ville de HAUS offrent une vue imprenable sur la nature.

Le 1er juillet, je passe mon bail!

L’ACEF des Basses-Laurentides, l’association de consommateurs des Basses-Laurentides, vous encourage à laisser une photocopie de votre bail dans le logement que vous quitterez le 1er juillet. Cette action permettra d’aider les futurs locataires à défendre leurs droits.

Vous pouvez aussi laisser une copie des avis de modification de votre bail que vous avez reçus au fil des ans, s’il y a lieu. Laissez-les dans une armoire ou dans un tiroir de la cuisine, par exemple.

La saison des déménagements approche à grands pas et certains propriétaires d’immeubles à logements en profitent pour augmenter abusivement le coût du loyer pour le prochain locataire.

Dans le bail officiel de la Régie du logement, il existe une section à cet effet, la section G, que le propriétaire doit obligatoirement remplir. Il doit y indiquer le montant du loyer payé dans la dernière année. Par contre, certains propriétaires omettent de la remplir ou y inscrivent de fausses informations.

Quoi faire pour défendre mes droits

Il existe des mesures pour les locataires pour la fixation du coût du loyer, qui sont prévues par la Régie du logement.

Si le propriétaire n’a pas inscrit le montant que payait l’ancien locataire à la section G du bail, le locataire a jusqu’à deux mois après le début du bail pour demander une révision du prix du loyer auprès de la Régie du logement.

Si le propriétaire complète la section G du bail, mais que le montant du nouveau loyer demandé est beaucoup plus élevé que le montant du loyer payé par l’ancien locataire, le locataire a 10 jours à partir de la signature du bail pour demander une révision du prix du loyer à la Régie du logement.

Si le propriétaire a fait une fausse déclaration, le locataire a jusqu’à deux mois après la connaissance de la fraude pour demander une révision du prix du loyer.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

     
- PUBLICITÉ -
Top