- PUBLICITÉ -
Laurin Liu entend faire sentir sa présence

La candidate néo-démocrate élue dans Rivière-des-Mille-Îles, Laurin Liu.

Laurin Liu entend faire sentir sa présence

Nouvelle députée de Rivière-des-Mille-Îles

Surprise, mais contente d’avoir été élue dans Rivière-des-Mille-Îles, la nouvelle députée de Rivière-des-Mille-Îles, Laurin Liu estime que le Nouveau Parti démocratique (NDP) a percé au Québec parce qu’il représente «la voix progressiste au fédéral, et les Québécois ont des valeurs progressistes», a-t-elle affirmé.

Élue au cours de l’élection qui s’est soldée lundi dernier par un raz-de-marée néo-démocrate au Québec, avec plusieurs milliers de voix de plus que son principal opposant dans le comté, le bloquiste Luc Desnoyers, Mme Liu estime qu’elle doit faire sentir sa présence dans la circonscription: «Ma présence dans le comté est une grande priorité, la communication avec les résidants du comté est une priorité, j’ai beaucoup de travail à faire», a-t-elle dit, en entrevue téléphonique, quelques jours après sa victoire, après plusieurs tentatives infructueuses en début de semaine pour la joindre.

Étudiante de 20 ans

À 20 ans, Mme Liu est étudiante à l’Université McGill et études culturelles, notamment sur le Moyen-Orient. Ses parents sont originaires de la Chine, mais elle est née à Calgary et a déménagé au Québec lorsqu’elle avait 10 ans. Elle a fait ses études collégiales en français, au programme international du collège Jean-de-Brébeuf. «Le fait que j’aie choisi de faire mon cégep en français démontre que la maîtrise de la langue française est importante pour moi», a-t-elle déclaré à ce sujet, dans un français appréciable.

Entre autres expériences de travail, Mme Liu a fait partie du journal étudiant du campus de l’Université McGill et a travaillé pour l’association étudiante de cette même institution universitaire. «J’ai fait de la mobilisation envers l’éducation, pour la rendre accessible», a-t-elle déclaré à propos de cette dernière expérience professionnelle. Elle travaille aussi à la radio communautaire de l’université.

Des valeurs progressistes

Militante depuis quelques années au sein du NPD, Lauren Liu, qui a déjà occupé le poste de vice-présidente, communications Internet de l’aile jeunesse de cette formation au Québec, a choisi de porter les couleurs de la formation politique dirigée par Jack Layton «parce que le NPD représente les intérêts des minorités, de la communauté GLBT, des jeunes, des femmes et des immigrés», a-t-elle dit. Aussi, elle estime que le fait qu’elle soit une femme et qu’elle appartienne à une minorité visible ont été importants dans son choix de carrière politique.

«Beaucoup de jeunes ont été élus lundi soir, mais ce sont des jeunes qui ont été très impliqués dans leur communauté», a-t-elle précisé, à propos de la relative inexpérience politique de plusieurs de ses collègues.

Même si elle entend être présente dans la circonscription, Mme Liu n’a pas voulu préciser, pour l’instant, la manière dont va se matérialiser la chose. Elle devait tenir une réunion avec le comité exécutif du parti au cours de la semaine avant toute chose. «Rencontrer les autres politiciens [de la circonscription] m’intéresse beaucoup», a-t-elle affirmé.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top