- PUBLICITÉ -
L’AREQ et le Centre Rayons de femmes ont le système de santé à cœur

(Photo Michel Chartrand)

L’AREQ et le Centre Rayons de femmes ont le système de santé à cœur

Grande manifestation, le 12 mars

L’AREQ de la Région Laval-Laurentides-Lanaudière, en collaboration avec le Centre Rayons de femmes Thérèse-De Blainville, vient de lancer une campagne visant à souligner l’attachement des personnes aînées envers leur système de santé public et accessible. Un système, souligne-t-on, qu’elles ont bâti et auquel elles contribuent encore aujourd’hui.

Intitulée Notre système de santé, on l’a à cœur!, la campagne de mobilisation s’articule autour de différents outils, à savoir des affiches promotionnelles, des capsules vidéo, une page Web et une lettre visant à faire pression sur le gouvernement.

«Comme personnes aînées, nous avons été témoins de drames vécus par des familles avant l’avènement du régime d’assurance maladie. Nous avons contribué à faire en sorte que toutes et tous aient accès à des soins, peu importe leur revenu, leur âge ou leur condition. Aujourd’hui, nous nous inquiétons face aux orientations prises par le gouvernement: coupures, privatisations, partenariats public-privé et autres formes de marchandisation de la santé», faisait d’emblée valoir Aline Savoie, présidente régionale de l’AREQ Laval-Laurentides-Lanaudière.

Coordonnatrice au Centre Rayons de femmes, Micheline Gauthier voit dans cette démarche «une lutte au discours néo-libéral dont les attaques visant à démanteler notre filet de sécurité sociale fusent de toutes parts: cliniques médicales privées, agences de placement de personnel infirmier et médical, désengagement de certains médecins de la Régie de l’assurance maladie, diminution du nombre de places en CHSLD au profit des résidences privées d’hébergement, etc.»

Pour sa part, Pierrette Gratton, présidente de l’AREQ, secteur Seigneurie-des-Mille-Îles, s’inquiète des répercussions de cette vaste opération de démantèlement des services publics au Québec. «Les conséquences seront dramatiques pour bien des familles», croit-elle. Sans compter l’effet des hausses de tarifs dont les familles monoparentales et à faible revenu font les frais.

Manifestation nationale

C’est dans cet esprit, et aussi pour souligner le 40e anniversaire du système de santé québécois, que s’organise une grande manifestation. Une manifestation nationale davantage sociale que syndicale à laquelle tous et toutes sont invités à prendre part, le samedi 12 mars, à Montréal.

«Nous invitons la population à participer en grand nombre à cette manifestation organisée conjointement avec l’Alliance sociale, qui regroupe sept centrales syndicales, ainsi que deux fédérations étudiantes, et la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics qui, elle, regroupe plus de 200 organisations communautaires, féministes, populaires et écologistes», mentionnait Odette Lebert, responsable du Comité régional d’action sociopolitique de l’AREQ.

Un circuit d’autobus sera organisé dans les Laurentides pour conduire les gens à Montréal, au lieu de la manifestation. Pour vous y inscrire, communiquez avec Danielle Bellange, du Centre Rayons de femmes Thérèse-De Blainville, au 450-437-0890.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top