- PUBLICITÉ -
La route Verte est complétée

(Photo Michel Chartrand)

La route Verte est complétée

Dans la MRC de Thérèse-De Blainville

Les maires et mairesses de la MRC de Thérèse-De Blainville se sont donné rendez-vous à l’intersection de la rue Langloiserie et du chemin du Bas-Sainte-Thérèse pour annoncer la finalisation du tronçon de la route Verte qui permet dorénavant aux cyclistes de faire le trajet Bois-des-Filion jusqu’à Mont-Laurier en lien continu.

Il ne manquait effectivement qu’un bout de tronçon à la limite territoriale de Rosemère et du quartier Fontainebleau pour ce lien cyclable continu, et c’est maintenant chose faite, grâce aux efforts de la Ville de Blainville et des différents partenaires, dont la Corporation du Parc linéaire du P’tit Train du Nord et le ministère des Transports.
«Je tiens à souligner les efforts de mes collègues maires et mairesses pour la concrétisation de ce projet. Je veux remercier Vélo Québec de l’avoir initié et soutenu sans relâche. J’invite tous les cyclistes de notre région et les autres à s’approprier la route Verte», a lancé le préfet de la MRC et maire de Bois-des-Filion, Paul Larocque, installé sur un ponceau de la piste cyclable.
«Au-delà d’une piste cyclable, ce tronçon est un maillon essentiel de l’offre touristique pour les Laurentides et une infrastructure de transport actif et écologique qui symbolise un aspect du virage environnemental amorcé dans la MRC depuis plusieurs années», a ajouté le maire Larocque.

En plus du président de la Corporation du Parc linéaire du P’tit Train du Nord et maire de Prévost, Claude Charbonneau, le directeur général de Vélo Québec, Jean-François Pronovost, était également présent. Pour ce dernier, le projet de la route Verte est un rêve commencé depuis 1995.
«Vélo Québec, a déclaré Jean-François Pronovost, est à l’origine de la route Verte, mais ça prenait une mobilisation de tous les milieux. Le défi était grand, dans les Basses-Laurentides, mais c’est chose faite. Le dernier segment inauguré aujourd’hui fait maintenant partie d’un trajet en piste cyclable sans interruption de 720 kilomètres, entre Mont-Laurier, Montréal, Sherbrooke et Québec.»

Le Parc linéaire du P’tit Train du Nord est déjà assuré d’une fréquentation importante de la part des citoyens des Basses-Laurentides, en plus des cyclistes qui choisiront de partir plusieurs jours à l’aventure. En raison de sa localisation, cette partie de route Verte peut également favoriser les transports actifs vers les lieux d’emploi ou les institutions scolaires.
«Nous avons adhéré à ce rêve de doter le Québec et ses régions d’un réseau cyclable unique au monde, et nous sommes heureux d’assister à l’accomplissement de celui-ci dans notre territoire. Le vélo a confirmé sa place comme équipement de loisir et comme moyen de transport. Nous poursuivrons nos efforts pour que cette place prenne encore plus d’importance», a terminé Paul Larocque.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top