- PUBLICITÉ -
La Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville devient une «Entreprise en santé»

(Photo Michel Chartrand)

La Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville devient une «Entreprise en santé»

Premier corps policier au Québec à obtenir la certification

En mars 2009, après avoir assisté à une conférence offerte par le GP2S, un réseau d’entreprises en santé dédié à la mobilisation et à l’accompagnement des employeurs dans leurs démarches de santé globale au travail, le directeur de la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville, Michel Foucher, lance un défi à son organisation: devenir le premier service de police au Québec à obtenir la certification «Entreprise en santé».

Le 21 février dernier, c’est en grande pompe que la nouvelle était rendue publique: la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville devient le premier (et à ce jour le seul) corps policier à obtenir la certification «Entreprise en santé».

«Cette annonce vient confirmer la Régie dans son rôle de chef de file en terme d’organisation policière. Cette certification est non seulement bonne pour le bien-être de ses employés, mais aussi pour la population en général», a d’entrée de jeu commenté Sylvie Surprenant, mairesse de Sainte-Thérèse, l’une des quatre villes membres de la Régie (avec Boisbriand, Lorraine et Rosemère), mais aussi présidente de l’organisation.

Programme de santé

Décernée par le Bureau de normalisation du Québec, la certification reconnaît les efforts consacrés par les organisations publiques ou privées en faveur de la santé et du mieux-être de leurs employés. «La Régie reconnaît que son personnel est la ressource la plus importante de son organisation et elle est convaincue que du personnel bien formé, avec une bonne santé physique et psychologique évoluant dans un environnement de travail sain et sécuritaire est plus productif et innovateur et permet à l’organisation de croître et d’atteindre ses objectifs», a fait valoir Jasmine Lajoie, responsable des ressources humaines à la Régie de police et maître d’œuvre du programme de santé.

Afin d’obtenir la certification, la Régie a d’abord dû répondre à 41 différentes exigences regroupées en quatre sphères d’activités, à savoir les saines habitudes de vie, l’équilibre travail et vie personnelle, l’environnement et le travail et enfin, les saines pratiques de gestion. C’est ce qui a ensuite mené à l’élaboration, par un comité paritaire, d’un programme de santé ayant pour nom «L’Équilibreur». «Il est reconnu que l’équilibre physique et psychologique du personnel influence considérablement sa productivité au travail. La mise en place du programme de santé favorise cet équilibre», ajoute Mme Lajoie.

Parmi les gestes posés par la Régie dans le cadre de ce programme, mentionnons la mise sur pied d’une soirée reconnaissance annuelle au profit des employés ainsi que l’adhésion de quelque 50 employés, de concert avec le collège Montmorency, au Défi santé. Au chapitre de l’environnement de travail, notons que la salle de repas des employés a récemment fait l’objet de travaux d’agrandissement.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top