- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

La parure attrayante du cardinal à poitrine rose

Oiseau des boisés de feuillus et des forêts mixtes, le cardinal à poitrine rose ne passe pas inaperçu avec sa tête d’ébène, son ventre blanc et sa poitrine rouge.

Cet oiseau au dos noir marqué d’ailes blanches porte un nom plus ou moins juste, car sa poitrine présente une couleur plutôt rougeâtre que rosâtre. Notre oiseau élégant affiche également un gros bec et une queue noire.

La femelle arbore un plumage nettement différent. Elle étale de grosses lignes brunes sur une poitrine blanche, une allure discrète qui lui permet de se confondre dans le paysage naturel afin de veiller sur les oisillons du nid.

En provenance de l’Amérique centrale, le cardinal à poitrine rose arrive au Québec vers le début du mois de mai.

Il réside dans les Basses-Laurentides et autres régions du sud du Québec. Il aime bien les zones de verdure situées près d’un milieu humide. Dans notre région, l’oiseau niche notamment au Parc du Domaine-Vert et au Parc régional du Bois de Belle-Rivière.

Dès son arrivée, le mâle se pose dans le haut d’un arbre afin de se mettre en évidence. De son perchoir, il entonne un refrain de notes flûtées. Son chant évoque celui du merle d’Amérique, mais de manière plus mélodieuse.

Les femelles arrivent quelques jours plus tard et les couples se forment rapidement. Fait assez rare chez les oiseaux, la femelle chante. Elle répond au mâle en livrant un concert agréable.

Le mâle et la femelle érigent le nid, lequel se trouve souvent dans une fourche d’arbre. La couvaison dure environ 15 jours et est assurée par les deux partenaires.

Après l’éclosion, quatre ou cinq boules de plumes quémandent durant une dizaine de jours la nourriture aux parents. Puis les jeunes oiseaux s’envolent mais restent aux alentours, car ils demeurent dépendants des parents pour une période d’environ 20 jours.

En été, la présence d’une famille de cardinaux à poitrine rose aux mangeoires s’avère un spectacle fabuleux.

Présence aux mangeoires

Aux mangeoires, le cardinal à poitrine rose se nourrit principalement de graines de tournesol. Il mange également des graines de millet et de chardon.

Son régime alimentaire comprend également des fruits sauvages et des insectes nuisibles aux récoltes, notamment des chenilles et des punaises.

Le cardinal à poitrine rose, connu sous le nom de gros‑bec à poitrine rose dans les anciens guides d’identification des oiseaux, visite les mangeoires de manière irrégulière.

Au départ, il faut un environnement agréable pour l’oiseau. Une mangeoire à plateau au centre d’un terrain semi-découvert, situé près d’un petit ou grand boisé, favorise la visite du bel oiseau.

Certaines personnes connaissent beaucoup de succès avec un tel environnement tandis que d’autres ne réussissent jamais à attirer l’oiseau.

D’autres observateurs mentionnent l’apparition de l’oiseau durant quelques jours pour ensuite constater sa disparition pendant des semaines.

Plusieurs raisons peuvent expliquer l’absence de ce joyau de la faune ailée. La coupe d’arbres chez un voisin et la construction de nouvelles maisons près d’un boisé affectent à coup sûr notre oiseau, sans oublier la présence des chats. Tout compte fait, l’oiseau est un animal sauvage qui agit selon sa propre destinée.

Observer un cardinal à poitrine rose s’avère donc une scène unique, un moment de grâce à apprécier.

N’oublions pas que ce spectacle naturel sera de courte durée, puisque l’oiseau repartira dès la fin d’août vers des contrées plus verdoyantes, une raison de plus pour admirer la parure de cet oiseau exquis.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top