- PUBLICITÉ -
La Marche de l’eSPoir génère plus de 24 000 $

Photo Pierre Latour:

La Marche de l’eSPoir génère plus de 24 000 $

Section Thérèse-De Blainville/Basses-Laurentides

Ne pouvant tirer avantage de conditions météorologiques favorables, ce ne sont qu’une centaine de personnes qui ont marqué le pas, le dimanche 17 avril, dans les rues avoisinant le Parc équestre de Blainville, lors de la 7e édition régionale de la Marche de l’eSPoir organisée au profit de la Société canadienne de la sclérose en plaques.

Les organisateurs de la section Thérèse-De Blainville/Basses-Laurentides pouvaient toutefois se consoler à l’idée que c’est la récolte d’une somme significative de 24 000 $ que l’évènement a favorisé en 2011.

Jeunes et moins jeunes de la région, en fauteuil roulant ou à pied, ont bravé tantôt la neige, tantôt la pluie et le vent avec détermination afin de faire leur part pour faire progresser davantage la cause des personnes atteintes de la maladie.

À titre comparatif, en 2010, environ 300 marcheurs s’étaient réunis simultanément à Boisbriand et à Deux-Montagnes, alors que le soleil brillait de tous ses feux. On avait alors réussi à recueillir 29 000 $.

«Le cumulatif de 24 000 $ est un résultat préliminaire puisque les marcheurs ont jusqu’à un mois après la course pour nous remettre les montants qu’ils ont obtenus des membres de leur entourage en guise de commandites pour leur participation», explique la directrice générale de la section Thérèse-De Blainville/Basses-Laurentides de la Société canadienne de la sclérose en plaques, Manuela Gremlich.

À l’échelle de la province, c’est au-delà de 1 006 000 $ qui ont été jusqu’ici été amassés dans 17 régions du Québec. Outre le secteur Thérèse-De Blainville/ Basses-Laurentides, des marches se sont déroulées à Saint-Jérôme, Mont-Tremblant, Dollard-des-Ormeaux, Drummondville, Gatineau, Granby, Laval, Lévis, Montréal, Port-Cartier, Repentigny, Saint-Hyacinthe, Sainte-Catherine, Sept-Îles, Trois-Rivières ainsi que dans l’Est de Montréal.

«Les gens qui ont manqué le rendez-vous à Blainville et qui auront à se déplacer ailleurs au Québec pourront se reprendre s’ils le désirent, en juin et septembre. Il est encore temps d’aider la Division du Québec de la Société canadienne de la sclérose en plaques à atteindre son objectif provincial qui est de rassembler 6 500 marcheurs et de recueillir 1 500 000 $», souligne Manuela Gremlich. On peut consulter les dates et endroits de ces marches et s’inscrire sur Internet à l’adresse [marchedelespoir.ca/qc].

La marche de Blainville a eu lieu sous la présidence honoraire du conseiller municipal Guy Frigon qui n’a malheureusement pu être présent en raison du décès d’un de ses proches. Sa collègue Liza Poulin a pris la relève en son absence.

C’est l’animateur Sébastien Benoit qui agissait à titre de porte-parole provincial de la Marche de l’eSPoir pour la cinquième année consécutive.

«Malgré les nettes avancées de la recherche, la sclérose en plaques demeure la maladie neurologique la plus répandue chez les jeunes adultes du Canada. De 13 000 à 18 000 personnes en sont atteintes au Québec. Elle touche trois fois plus de femmes que d’hommes», a tenu à rappeler Manuela Gremlich.

Pour obtenir plus de renseignements sur les diverses façons d’aider les personnes atteintes de sclérose en plaques et de contribuer à la recherche sur cette maladie, visitez le [scleroseenplaques.ca/qc] ou composez le 514-849-7591 ou le 1 800 268-7582, sans frais au Québec.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top