- PUBLICITÉ -
La CRÉ veut un plan d’action

(Photo Michel Chartrand)

La CRÉ veut un plan d’action

Infrastructures sportives dans les Laurentides

Le fait que Blainville n’ait pas obtenu les Jeux du Canada, été 2013, a sonné une cloche à la Conférence régionale des élus des Laurentides (CRÉ), qui octroie une somme de 150 000 $ pour élaborer un plan d’action en matière de mise à niveau des infrastructures de loisir et de sport dans les Laurentides.

Cette somme avait déjà été réservée dans le budget de la CRÉ. Il s’agissait du montant qu’elle voulait verser à la Ville de Blainville pour l’organisation des Jeux du Canada, été 2013. «Considérant qu’une des principales raisons invoquées pour expliquer le choix de Sherbrooke est le manque d’infrastructures sportives dans les Laurentides, le conseil d’administration de la CRÉ des Laurentides estime qu’il est important de poursuivre le travail entrepris par Loisirs Laurentides dans le dossier des Jeux du Canada, et mettre en œuvre un tel plan d’action», a déclaré le vice-président de la CRÉ des Laurentides et maire de Blainville, François Cantin.
«La Ville de Sherbrooke n’a pas attendu d’avoir un évènement pour faire ériger des infrastructures sportives, a lancé Benoit Girardin, membre du comité olympique canadien. Ils ont été proactifs et c’est ce que nous devons faire pour poursuivre sur notre lancée.»
«Nous sommes tous déçus de ne pas avoir obtenu les Jeux du Canada, mais dans ce processus, nous nous sommes mis sur la carte dans le monde du sport canadien», a-t-il ajouté.

Le gouvernement fédéral envisage de rendre des sommes disponibles pour le développement d’infrastructures sportives. «De plus, il y a une opportunité qui se présente pour faire reconnaître la région des Laurentides comme l’un des six pôles d’excellence sportive au Québec, reconnu pour le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. C’est ce qui justifie la réalisation de ce plan d’action», a souligné M. Cantin.

Encore du chemin à parcourir

Les Jeux du Québec ont permis de doter la région d’une piscine, en plus de permettre au club de patinage de vitesse de Rosemère/Rive-Nord de se doter de matelas protecteurs et au Parc du domaine Vert d’améliorer la qualité de ses pistes de ski de fond et de faire l’acquisition d’un appareil d’entretien des pistes.

La polyvalente Sainte-Thérèse a pour sa part rénové son bloc sanitaire. «Dans l’organisation des différents lieux de compétitions, nous constatons un manque flagrant d’espace dans nos écoles», a indiqué Louis Lauzon directeur de la programmation sportive pour la 44e finale des Jeux du Québec.

Le président du comité de candidature des Jeux du Canada, été 2013, François Cantin, a profité du colloque régional sur le sport dans les Laurentides pour relancer un message aux gouvernements.
«Les Laurentides ont un besoin criant de financement public pour mettre aux normes internationales leurs équipements sportifs existants et futurs. Notre région a besoin d’un stade d’athlétisme, d’un centre multisports avec plusieurs gymnases et d’un stade destiné pour le soccer, le football et le baseball», a-t-il conclu.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top