- PUBLICITÉ -
La collecte de sang du maire de Lorraine

(Photo Yves Déry)

La collecte de sang du maire de Lorraine

Le lundi 31 janvier

C’est le lundi 31 janvier, par ailleurs jour anniversaire de naissance de sa propre mère, que Ramez Ayoub recevra ses administrés en compagnie des bénévoles d’Héma-Québec, au centre Louis-Saint-Laurent.

Et le maire de Lorraine de fixer l’objectif de sa collecte de sang à plus ou moins une centaine de donneurs, ce qui correspond à la moyenne nationale de quelque 3 % à 4 % de donneurs parmi la population.

C’est donc entre 13 h 30 et 19 h 30 que les Lorrains pourront s’arrêter quelques minutes au second étage de l’édifice sis au 4, boulevard de Montbéliard, afin de se plier au prélèvement de ce sang si essentiel à la vie, et pour lequel il n’existe aucun succédané.

Le sang humain est donc unique, mais ses produits dérivés sont multiples, puisqu’il produit le culot globulaire (globules rouges), le plasma et les plaquettes, ainsi que des cryoprécipités. De façon plus prosaïque, disons simplement qu’un Québécois a besoin d’un produit sanguin toutes les 80 secondes.

Et il revient donc à Héma-Québec de faire en sorte que cette banque nationale ne soit jamais à découvert, ce qui implique 1 000 dons par jour, avec quelque 3 000 collectes annuelles afin de fournir nos hôpitaux.

Au Centre de santé et de services sociaux du Lac-des-Deux-Montagnes, on transfuse annuellement plus de 2 378 culots globulaires, 107 plaquettes aphérèses et 262 plasmas. Les groupes O et A sont privilégiés, près de 50 % de la population partageant cette formule sanguine, mais il faut savoir que seulement 9 % des gens appartiennent au groupe B et que 3 % sont du groupe AB.

«Il faut surtout éviter l’auto-exclusion», de plaider Suzanne Bélec, représentante d’Héma-Québec. En fait, il faut savoir qu’il est nécessaire d’avoir 18 ans, mais qu’il n’y a pas d’âge maximum dans la mesure où le donneur est en santé. On peut faire le don de 450 ml à tous les 56 jours sans risque pour la santé. Tout le matériel est stérilisé et utilisé une seule fois.

Nous apprenions, par exemple, qu’un diabétique peut donner du sang, dans la mesure où il n’est pas insulinodépendant. Si des questions du genre vous éloignaient des centres de prélèvements, vous n’avez qu’à communiquer avec Héma-Québec, au 514-832-0871, pour avoir l’heure juste.

Ce serait d’autant plus important du fait que les collectes hivernales sont à moitié moins performantes que les collectes estivales, une diminution souvent imputable à la grippe. Sachez, à cet effet, que deux jours de mieux-être et un bon repas suffiront à vous rendre apte à faire un don.

Le centre Louis-Saint-Laurent est facilement accessible par les boulevards De Gaulle, puis de Montbéliard. Le stationnement est vaste et l’accueil chaleureux.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top