- PUBLICITÉ -
Hubert Meilleur livre un plaidoyer en faveur du développement

(Photo Yves Déry)

Hubert Meilleur livre un plaidoyer en faveur du développement

Souper du maire de Mirabel

Comme le veut la tradition, la Chambre de commerce et d’industrie de Mirabel a fourni sa première tribune de l’année au maire de Mirabel, Hubert Meilleur, afin que ce dernier puisse s’exprimer quant aux tenants et aboutissants contenus dans le budget 2010 de la Ville.

«Plus de 327 convives ont accepté notre invitation pour assister à cette présentation importante qui dresse la table pour la population et les entreprises de Mirabel en matière de finances municipales», a déclaré le président de la Chambre, Pascal Beaudry.

D’entrée de jeu, le maire a exposé les grandes lignes du budget annuel – lequel s’élève à 60 735 000 $, en 2010. Il a ensuite effectué un survol des zones de développement résidentiel et un tour d’horizon des nouvelles implantations avant de faire le point sur l’évolution démographique de Mirabel et des enjeux qui en découleront. «Selon l’Institut de la statistique du Québec, la croissance démographique annuelle moyenne de Mirabel devrait passer de 3,5 %, en 2009, à 2,1 %, en 2016 pour une population de 57 000, en 2031. Si l’Institut de la statistique du Québec prévoit que Mirabel sera la MRC qui connaîtra la plus forte croissance, le gouvernement et ses institutions devront reconnaître la pertinence et la légitimité des demandes de Mirabel pour préparer l’avenir, garantir la qualité de vie de tous ceux et celles qui l’habitent ou qui viendront s’y installer», a-t-il fait valoir.

En mode développement

Or, selon le maire Meilleur, si Mirabel veut poursuivre son mode de développement pour continuer sa prospérité, les Mirabellois devront bénéficier de la mise en commun de toutes les ressources. «Il y a des espaces et des terrains qui se prêtent très bien à la création de nouvelles zones de développement, et cela, sans nuire à la protection des bonnes terres agricoles», a-t-il statué, d’avis qu’il faille continuer à sensibiliser les gens sur le fait que l’agriculture ne peut à elle seule assurer l’avenir de la communauté. «Certains le croient pourtant et font obstacle encore et toujours à toutes nos tentatives pour dynamiser notre territoire», a-t-il déploré.

Confiant de vouloir poursuivre sa réflexion, de concert avec les membres de son conseil municipal et la population, M. Meilleur assure vouloir relever le défi du développement. Pour ce faire, le maire Meilleur souhaite voir le pouvoir d’orienter les services redonné aux élus, «les seuls à répondre de leurs décisions auprès des populations qui les choisissent pour administrer leur portefeuille et leur patrimoine commun», pointe-t-il.
«Mirabel recèle de ressources exceptionnelles; elle est sainement administrée et se développe sur tous les fronts, communautaire, commercial, résidentiel, agricole et industriel. Reste à poursuivre dans cette direction et soyez bien assurés que vos conseillers et moi-même sommes désireux, non seulement de provoquer et de supporter les initiatives de développement, mais de respecter scrupuleusement la capacité de payer des contribuables», a-t-il conclu.

Pour connaître le calendrier de la Chambre, tapez le www.ccimirabel.com.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top